Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

printemps

Le Palais-sur-Vienne -- La Sablière

Publié le par Michel Carlué

Quelques clichés d'un endroit sympa situé sur les rives de la Vienne et d'où la vue se dégage sur un superbe plan d'eau utilisé dans le cadre des activités d'une base nautique, dans une zone proche du Palais-sur-Vienne, en amont de Limoges.

 

A bientôt

 

Amitiés

 

Michel

 

______

 

Photographies

 

Canon EOS R

Canon 24-1054mm F/4L IS USM

DxO PhotoLab 3

Aurora HDR Pro

 

N'oubliez pas de cliquer sur les photos au format paysage.

 

 

Localisation

Localisation

Le Palais-sur-Vienne   --  La Sablière
Le Palais-sur-Vienne   --  La Sablière
Le Palais-sur-Vienne   --  La Sablière
Le Palais-sur-Vienne   --  La Sablière
Le Palais-sur-Vienne   --  La Sablière
Le Palais-sur-Vienne   --  La Sablière
Le Palais-sur-Vienne   --  La Sablière
Le Palais-sur-Vienne   --  La Sablière
Le Palais-sur-Vienne   --  La Sablière
Le Palais-sur-Vienne   --  La Sablière
Girl Power

Girl Power

Le Palais-sur-Vienne   --  La Sablière
Girl Ultra Power

Girl Ultra Power

Le Palais-sur-Vienne   --  La Sablière
Partager cet article
Repost0

Uzurat - Limoges

Publié le par Michel Carlué

 

A deux pas de la ville de Limoges se trouve Uzurat et son plan d'eau alimenté principalement par l'Aurence.

 

Les aménagements ludiques aménagés pour les enfants ne sont pas encore achevés mais cela ne saurait tarder. Une forêt surplombe l'ensemble. Elle se trouve à proximité des ruines d'une villa gallo-romaine et d'une zone industrielle : un contraste décapant ! 

 

Quand on parle de forêt on évoque évidemment les arbres. Je les aime tout particulièrement et lorsqu'ils se marient à l'élément liquide les reflets captent le regard et le photographe est surpris qu'autant de possibilités s'offrent à lui entre une voie rapide, une autoroute et une zone industrielle.

 

C'est le propre même de la ville de Limoges que d'être très proche d'environnements naturels quel que soit l'endroit où l'on se trouve dans la cité des arts du feu.

 

 

______

 

Photographies

 

Canon EOS R

Canon 24-105mm f/4L IS USM

DxO PhotoLab 3

Aurora HDR Pro

 

N'oubliez pas de cliquer sur les clichés au format paysage

Localisation

Localisation

Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Uzurat - Limoges
Partager cet article
Repost0

Domaine de Muret - 1

Publié le par Michel Carlué

A proximité d'Ambazac, aux pieds des Monts auxquels la ville a donné son nom, au nord-est de Limoges.

 

A 10 km de Rilhac Rancon, un petit vagabondage familial et printanier entre parc arboré, chemins creux, prairies, bois, étangs et centre équestre, les photos sont plus explicatives qu'un long baratin.

 

 

______

 

 

Photographies

 

Canon EOS R

Canon 24-105mm F/4L IS USM

DxO PhotoLab3

Aurora HDR Pro

 

Cliquez sur les images au format paysage pour les visualiser dans une taille confortable.

 

 

______

 

A bientôt, faites attention à vous, ne lâchez rien !

 

Localisation

Localisation

Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Domaine de Muret - 1
Partager cet article
Repost0

Un Jardin printanier

Publié le par Michel Carlué

Rester confiné au printemps n'est pas vraiment une contrainte insupportable quand on a la chance de profiter d'un jardin, aussi modeste soit-il de part sa taille et sa complexité.

 

 

Quand un temps clément se met de la partie, observer et entretenir cet espace devient un précieux dérivatif et une source d'équilibre physique et psychologique. De plus, quand on pratique régulièrement et avec passion la photographie des végétaux (entre autres) on y trouve la possibilité de fixer par l'image le résultat de son travail, de le remettre en cause et également d'améliorer à la fois technique et sensibilité photographiques.

 

 

Ces clichés datent des 21 et 24 avril 2020. Il y en aura d'autres pris quelques jours plus tard. Les végétaux se développent rapidement au printemps et chaque jour apporte son lot de découvertes et de surprises (agréables ou pas).

 

 

Bonne petite balade en ma compagnie

 

Amitiés

 

Soyez vigilants ! 

 

Déconfinement ≠ de déconfiture :-)

 

 

______

 

 

Photographies

 

Canon EOS RCanon RF 35 mm F1.8 IS STM

Canon EOS 5D Mark II - Canon EF 70-200 mm f/4L IS I USM

 

Fichiers Raw développés dans DxO PhotoLab 2

Parfois améliorés avec Aurora HDR Pro

 

N'oubliez pas de cliquer sur les clichés au format paysage. 

 

 

______

 

 

A bientôt 

Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Un Jardin printanier
Partager cet article
Repost0

Fenêtres et confinement

Publié le par Michel Carlué

Les fenêtres par lesquelles entre la lumière et aussi l'espoir d'échapper à l'étreinte étouffante d'une menace invisible mais bien présente, contraignante et déstabilisante.

 

 

Ces photographies restituent le ressenti de quelques instants de ce mois d'avril 2020, très tôt le matin, entre ombres et lumières au sens propre comme au sens figuré. Je n'ai pas utilisé le noir et blanc, bien que son emploi puisse accentuer l'impression d'enfermement et de repliement sur soi. Je le réserve pour une prochaine série, peut être avec les mêmes photographies.

 

 

______

 

 

"En plein confinement, la fenêtre ouvre sur le désir d’horizon, le désir d’un ailleurs, aujourd’hui inaccessible. La fenêtre a toujours inspiré les écrivains et les artistes, Vermeer, Rembrandt, Monet, Matisse, Duchamp, Magritte, Hopper. Car elle est un objet métaphorique, intermédiaire entre l’espace extérieur et le dedans, le privé. Pour l'occasion (et parce qu'on passe beaucoup de temps à regarder par la fenêtre en ce moment), La Maison européenne de la photographie lance un concours sur le thème de "la fenêtre ouverte". Ça se passe sur Instagram et vous pouvez poster vos photos avec le hashtag #FenêtreOuverte, en identifiant le compte @mep.paris."

 

 

Texte d'Isabel Pasquier - France Inter

 

 

______

 

 

Photographies

 

 

Canon EOS R

Canon 5D Mark II

 

Canon RF 35mm F1.8 IS STM

Canon EF 70-200 mm f/4L IS I USM

 

Fichiers Raw développés dans DxO PhotoLab 2

Amélioration dans Aurora HDR Pro

 

 

Petite question : si vous deviez en choisir une pour la déposer sur Instagram laquelle choisiriez-vous ? 

 

 

______

 

 

Prenez soin de vous !

 

Amitiés

 

Michel

Fenêtres et confinement
Fenêtres et confinement
Fenêtres et confinement
Fenêtres et confinement
Fenêtres et confinement
Fenêtres et confinement
Fenêtres et confinement
Fenêtres et confinement
Fenêtres et confinement
Fenêtres et confinement
Fenêtres et confinement
Fenêtres et confinement
Partager cet article
Repost0

Confinés mais pas aveuglés - 3

Publié le par Michel Carlué

Ces photos ont été prises le 3 avril 2020. Elles font suite au précédent article consacré lui aussi aux végétaux du petit jardin proche de la maison, au début du printemps. Pour donner une unité aux clichés j'ai fait le choix d'utiliser une focale fixe de 35 mm, à grande ouverture, offrant la possibilité de photos très rapprochées jusqu'à pouvoir atteindre le rapport de grandissement 1/2. Ce n'est pas de la macrophotographie mais plutôt de la proxiphotographie.

 

Un peu d'aération au sens visuel nous sera probablement bénéfique en ces temps très particuliers.

 

 

______

 

 

Photographies

 

 Canon EOS R

Fichiers Raw développés dans DxO PhotoLab 2

Canon RF 35mm F1.8 IS STM

 

N'oubliez pas de cliquer sur les clichés au format paysage. 

 

 

______

 

 

A très bientôt, dans l'attente de jours meilleurs et du prochain article :-)

 

Amitiés

 

Michel

Lunaria annua

Lunaria annua

Taraxacum offinale

Taraxacum offinale

Crataegus monogyna

Crataegus monogyna

Sempervivum sp

Sempervivum sp

Sedum dasyphyllum

Sedum dasyphyllum

Sempervivum sp

Sempervivum sp

Crataegus monogyna

Crataegus monogyna

Chaenomeles japonica

Chaenomeles japonica

Vaccinium myrtillus

Vaccinium myrtillus

Vaccinium myrtillus

Vaccinium myrtillus

Lonicera periclymenum

Lonicera periclymenum

Anemone blanda

Anemone blanda

Lonicera periclymenum

Lonicera periclymenum

Erica arborea

Erica arborea

Scilla sibirica (échappée de tondeuse)

Scilla sibirica (échappée de tondeuse)

Cornus alba X

Cornus alba X

Amelanchier ovalis

Amelanchier ovalis

Acer negundo

Acer negundo

Cotinus coggygria

Cotinus coggygria

Corylus avellana

Corylus avellana

Laurus nobilis

Laurus nobilis

Sorbus aucuparia

Sorbus aucuparia

Anemone blanda

Anemone blanda

Corylus avellana

Corylus avellana

Crataegus monogyna

Crataegus monogyna

Corylus avellana

Corylus avellana

Anemone blanda

Anemone blanda

Au pied des noisetiers et de l'aubépine : Geranium macrorrhizum, Hemeroccalis, Geranium robertianum, etc

Au pied des noisetiers et de l'aubépine : Geranium macrorrhizum, Hemeroccalis, Geranium robertianum, etc

Vinca major

Vinca major

Myosotis

Myosotis

Lamium galeobdolon

Lamium galeobdolon

Au pied des noisetiers et de l'aubépine : >Myosotis, Geranium macrorrhizum, Hemeroccalis, Geranium robertianum, Lamium galeobdolon, Mahonia aquifolium etc

Au pied des noisetiers et de l'aubépine : >Myosotis, Geranium macrorrhizum, Hemeroccalis, Geranium robertianum, Lamium galeobdolon, Mahonia aquifolium etc

Partager cet article
Repost0

Confinés mais pas aveuglés - 2

Publié le par Michel Carlué

Un petit jardin un peu fouillis autour de la maison, c'est-à-dire une chance de pouvoir échapper à un confinement domestique sans avoir à se justifier auprès de la maréchaussée. Une remarque : la gendarmerie semble préférer opérer en secteurs péri-urbains ou ruraux plutôt que de se focaliser sur des zones plus "chaudes" dont la population est - dirons nous - plus réactive. :-)

__

 

 

Petite histoire en relation avec la remarque précédente : un habitant de Rilhac prend son vélo et effectue un petit kilomètre afin de récupérer son pain et son journal. Mais la gendarmerie veille. Elle lui demande des explications. Pourquoi utilise-t-il son vélo ? C'est soit quatre roues soit pas de roues du tout, la voiture ou la marche à pied.

 

Notre Monsieur, très prévoyant, s'est cependant photographié au départ de son domicile à l'appui de son attestation de déplacement dérogatoire, l'heure et le lieu du cliché faisant preuve de sa bonne foi.

 

Mais le cycliste est transpirant et les gendarmes en deviennent soupçonneux. Cette sudation serait-elle révélatrice de la pratique d'un loisir sportif non autorisé en ces temps de confinement. Le vélo oui, la transpiration non ! 

 

L'histoire s'est cependant bien terminée et les gendarmes ont libéré notre présumé coupable sans le verbaliser. Un jeune homme passant à ce moment là en mobylette pétaradante n'a peut-être pas eu cette chance, il a été contrôlé, deux roues motorisées donc pas de transpiration mais ? Je ne connais pas la suite. :-)

 

__

 

 

Trêve de plaisanterie passons aux choses plus sérieuses. La nature s'est réveillée en ce début avril. Le photographe longtemps endormi s'est lui aussi réactivé.

 

Le propre même des végétaux est d'entrer en dormance en automne. La photopériode se raccourcit, les températures deviennent fraiches puis froides. Les feuilles des arbres à feuillage caduc chutent, seuls persistent les troncs, les ramures, les bourgeons et bien sûr l'ensemble de l'appareil racinaire. Par contre les végétaux dits vivaces disparaissent totalement à notre vue. Ils subsistent sous la forme de bulbes, de rhizomes, de tiges souterraines ou de racines tubérisées, dans le sol.

 

 

Des remaniements physiologiques - métaboliques, enzymatiques, hormonaux et génétiques - interviennent tout au long de ce que l'on nomme la période automno-hivernale. Rien ne se perçoit au sens visuel mais peu à peu la dormance se renforce puis, ayant atteint son pic, elle diminue ensuite progressivement jusqu'à s'annuler au cours du mois de janvier.

 

Le même facteur physique - le froid - est donc capable d'installer la dormance puis de la lever. Cependant les végétaux ne s'activent pas pour autant en janvier, les conditions climatiques ne leur sont pas favorables, le repos végétatif est alors imposé par le milieu.

 

Au début du mois d'avril le processus de reprise d'activité s'est manifesté depuis un moment. Les bourgeons débourrent ou ont débourré, les jeunes feuilles se dégagent, s'étalent et les premières floraisons apparaissent, elles sont parfois même passées.

 

Le contexte printanier précoce est associé à la contrainte d'un confinement sanitaire inhabituel. Que faire d'autre au sens photographique si ce n'est de s'intéresser à ce qui se passe dans et à proximité de son habitation ? L'amoureux de ces êtres chlorophylliens étranges et indispensables à nos vies a choisi d'observer de près la réactivation des végétaux du jardin. Il l'a observée de près, certes, mais sans tomber dans l'excès de proximité lié à l'usage exclusif de la macrophotographie.

 

 

______

 

 

Photographies

 

 

 Canon EOS R

 

Fichiers Raw développés dans DxO PhotoLab 2

 

Canon RF 35mm F1.8 IS STM

 

N'oubliez pas de cliquer sur les clichés au format paysage. 

 

 

______

 

 

A très bientôt pour la suite de ces approches photographiques très naturelles

 

Amitiés

 

Michel

Sedum hybride

Sedum hybride

Sempervivum sp - Joubarbe

Sempervivum sp - Joubarbe

myosotis

myosotis

myosotis

myosotis

Mahonia x media  "Charity"

Mahonia x media "Charity"

Mahonia x media  "Charity"

Mahonia x media "Charity"

Ile vivace - Helichrysum italicum et Euphorbia characias

Ile vivace - Helichrysum italicum et Euphorbia characias

Prunus laurocerasus - envahissant

Prunus laurocerasus - envahissant

Pinus koraiensis - pin blanc de Corée - production maison

Pinus koraiensis - pin blanc de Corée - production maison

Euphorbia characias - euphorbe des guarrigues

Euphorbia characias - euphorbe des guarrigues

Euphorbia characias - euphorbe des guarrigues

Euphorbia characias - euphorbe des guarrigues

Crataegus monogyna - aubépine monogyne

Crataegus monogyna - aubépine monogyne

Euphorbia characias - euphorbe des guarrigues

Euphorbia characias - euphorbe des guarrigues

Euphorbia characias - euphorbe des guarrigues

Euphorbia characias - euphorbe des guarrigues

Santolina chamaecyparissus - santoline petit cyprés

Santolina chamaecyparissus - santoline petit cyprés

Taraxacum officinale - dent-de-lion

Taraxacum officinale - dent-de-lion

Narcissus sp

Narcissus sp

Narcissus sp

Narcissus sp

Vaccinium myrtillus hybride

Vaccinium myrtillus hybride

Chaenomeles japonica - Cognassier du Japon

Chaenomeles japonica - Cognassier du Japon

Viburnum rhytidophyllum (attention aux allergies cutanées et respiratoires) et duvet de tourterelle

Viburnum rhytidophyllum (attention aux allergies cutanées et respiratoires) et duvet de tourterelle

Sedum mexicanum ou Sedum rupestre aureum (j'ai des doutes)

Sedum mexicanum ou Sedum rupestre aureum (j'ai des doutes)

Sedum spectabile

Sedum spectabile

Myosotis ( la couleur bleue qui ne plait pas à Liliane :-)

Myosotis ( la couleur bleue qui ne plait pas à Liliane :-)

Fragaria vesca - retour à l'état sauvage après échappée de culture

Fragaria vesca - retour à l'état sauvage après échappée de culture

Myosotis

Myosotis

Lamium galeobdolon - lamier jaune

Lamium galeobdolon - lamier jaune

Partager cet article
Repost0

Confinés mais pas aveuglés !

Publié le par Michel Carlué

Quelques photos, très peu nombreuses, de ce que l'on aperçoit de la terrasse de la maison d'un lotissement en pleine période de confinement. 

 

Trois clichés paraissent suffisants pour restituer une ambiance ambiguë, celle d'un ressenti très positif lié au réveil de la nature bizarrement associé à la menace invisible d'un virus incapable de se répliquer sans nous infecter, allant même jusqu'à nous détruire si nous ne sommes pas suffisamment forts et/ou favorisés pour lui résister.

 

 

Un point commun à ces 3 photographies ? Trouvez le ! :-)

 

 

______

 

 

Photographies 

 

Canon EOS 5D Mark II, Canon EF 70-200 mm f/4L IS I USM

 

Fichiers Raw développés dans DxO PhotoLab 2 

 

N'oubliez pas de cliquer sur le cliché au format paysage. 

 

 

______

 

 

 

Amitiés appuyées (là où ça fait du bien). :-)

 

A bientôt je l'espère.

 

Michel 

 

 

 ______

 

Confinés mais pas aveuglés !
Confinés mais pas aveuglés !
Confinés mais pas aveuglés !
Partager cet article
Repost0

Printemps et confinement

Publié le par Michel Carlué

Quelques photos prises au jardin, juste derrière la maison. J'ai eu le temps de gratter pas mal : taille des arbustes, nettoyage des vivaces. Le mal de dos est arrivé mais pas Zorro ! C'est un moindre mal dans le contexte actuel.

 

Vous reconnaitrez amélanchier, mahonia, jacinthe, bruyère arborescente, primevère, euphorbe.

 

 

______

 

 

Amitiés à tous

 

Bises possibles par le web sans risque de contamination "coronavirusienne".

 

Prenez soin de vous, de ceux que vous aimez et même des autres :-).

 

 

______

 

 

 

Photographies 

 

Canon EOS 5D Mark II, Canon EF 70-200 mm f/4L IS I USM

 

Fichiers Raw développés dans DxO PhotoLab 2 

 

 

N'oubliez pas de cliquer sur les clichés au format paysage. 

 

 

______

 

 

A bientôt

 

Michel

 

______

 

 

Printemps et confinement
Printemps et confinement
Printemps et confinement
Printemps et confinement
Printemps et confinement
Printemps et confinement
Printemps et confinement
Printemps et confinement
Printemps et confinement
Partager cet article
Repost0

Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2

Publié le par Michel Carlué

 

Le deuxième article photographique consacré au Jardin de Liliane dans sa beauté printanière en juin 2019.

 

 

Plein de détails mais pas beaucoup de plans larges, sans doute une mauvaise habitude du photographe, il va falloir qu'il s'améliore en prenant du recul.  

 

 

A très bientôt malgré la canicule et la cuisson à venir dont on nous rebat médiatiquement les oreilles en générant et en amplifiant une véritable psychose. Et si l'on s'intéressait un peu aux causes et pas seulement aux conséquences de ces accidents climatiques réitérés ? Et si l'on se prenait en charge afin d'améliorer tant soit peu nos comportements dans le contexte de la dégradation inquiétante des conditions de la vie sur terre ? Les adultes ne sont pas des enfants bien que le "maternage" pratiqué par nos instances politiques et médiatiques semble démontrer le contraire. Aux états de prendre des décisions courageuses et efficaces et à nous - à titre individuel -  de faire preuve de clairvoyance. La somme des efforts de chacun pourrait constituer une force collective déterminante. En avons-nous la volonté et en sommes-nous convaincus ? Ce questionnement angoissant reste sans réponses ...

 

Bien cordialement à vous

 

Michel

 

 

______

 

 

N'oubliez pas de cliquer sur les clichés au format paysage

Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Le Jardin de Liliane - juin 2019 - 2
Partager cet article
Repost0

Mes amis proches

Publié le par Michel Carlué

Photographies de quelques végétaux du jardin

 

Vous y reconnaitrez entre autres  : Geranium ibericum, Lavandula angustifolia, Lonicera japonica, Lamium purpureum, Campanula persicifolia, Spiraea aruncus, Lysimachia punctata, Geranium psilostemon, Rosa (x) "Astronomia", Sempervivum sp, Achillea millefolium, Geranium (x) "Rozanne", Rosa (x) moschata "Mozart" , Potentilla fruticosa, Mahonia (x) media "Charity", Sedum reflexum, Tanacetum parthenium, Stipa tenuifolia, Dryopteris filix-mas, Geranium endressii, Hieracium aurantiacum, Santolina chamaecyparissus, Lysimachia ciliata "Filecracker", Rosa (x) "Magic Meillandécor", Chrysanthemum leucanthemum.   

 

 

______ 

 

 

A bientôt

 

Bien amicalement

 

Michel

 

 

______

 

 

N'oubliez pas de cliquer sur les photos au format paysage pour plus de confort visuel.

    

Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Mes amis proches
Partager cet article
Repost0

Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1

Publié le par Michel Carlué

Le Jardin de Liliane est de toute beauté en cette période, les rosiers sont splendides et ils s'accompagnent de nombreuses autres floraisons. Les feuillages, ceux des plantes vivaces des arbustes et des arbres, ne sont pas en reste. L'immersion visuelle dans ce vallon situé en bordure de la rivière Gorre ne peut laisser indifférent les amoureux de la nature.

 

Un grand merci à Liliane pour sa disponibilité, ses explications pertinentes et détaillées et sa passion qu'elle fait admirablement partager aux visiteurs dont j'ai la chance de faire régulièrement partie. Entretenir un jardin à ce point complexe et guider la nature sans pour autant la contraindre à l'excès n'est pas chose aisée. Liliane met en pratique les concepts de Gilles Clément sur "Le Jardin en mouvement". N'hésitez pas à lui rendre visite et prenez rendez-vous. Liliane sera ravie de vous accueillir et vous profiterez ainsi d'un moment d'évasion privilégié dans un contexte naturel hors du temps et des soucis du quotidien.

 

Cet article constitue le premier élément de cette série printanière. D'autres clichés constitueront une suite qui devrait - en principe - vous plaire.

 

Le Jardin de Liliane se situe à Saint-Laurent-sur-Gorre, en Haute-Vienne, au cœur du Parc naturel régional Périgord-Limousin. Vous trouverez ci-dessous quelques liens utiles.

 

 

 Le Jardin de Liliane

 

Parc naturel régional Périgord Limousin

 

 

______

 

 

N'oubliez pas de cliquer sur les clichés au format paysage

 

Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Le Jardin de Liliane - Juin 2019 - 1
Partager cet article
Repost0

Le petit jardin

Publié le par Michel Carlué

 

Quelques photos printanières prises dans le petit jardin juste derrière la maison. Ce n'est pas celui du bassin parisien au fond d'une cour à la chaussée Dantin. Pas de béton ici, juste quelques cailloux de-ci de-là...

 

 

Amitiés à vous chers visiteurs

 

A bientôt pour d'autres articles si le courage ne me fait pas défaut.

 

Michel

 

_______

 

PS : n'oubliez pas de cliquer sur les clichés au format paysage, ils ont tendance à somnoler vue leur position allongée, réveillez les !

 

Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Le petit jardin
Partager cet article
Repost0

Floral

Publié le par Michel Carlué

 

Roses, pivoines, lis

 

et autres beautés florales

 

 

______

 

 

Un grand merci à Mémé Simone pour les si belles fleurs de son jardin. Malheureusement leur parfum ne peut pas être restitué par la photographie et c'est bien dommage.

 

 

______

 

 

A bientôt chers voyageurs du web

 

Amitiés

 

Michel

 

 

______

 

 

N'oubliez pas de cliquer sur les clichés au format paysage, : merci pour eux ! :-)

 

 

Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Floral
Partager cet article
Repost0

Arboretum de la Sédelle

Publié le par Michel Carlué

Le très réputé arboretum creusois photographié le 12 mai 2019, le jour de la fête des plantes. Je l'ai trouvé très beau, certes, mais en automne lorsque les érables flamboient c'est encore autre chose...

 

L'arboretum en automne

 

Petite contrainte photographique : j'ai utilisé une focale fixe, un 35 mm, pour voir un peu ce que cela fait. Ce fut un coup d'essai mais certainement pas un coup de maître.

 

Les contraintes sont liées aux cadrages. Il y a nécessité d'anticiper au sens visuel, à ne pas trop s'approcher de la scène qui nous intéresse sous peine d'en avoir une grande partie hors cadre. Par contre, lorsque l'on est trop loin, on est confronté au problème inverse, il va falloir avancer et vérifier par étapes successives que la scène soit correctement cadrée. En conclusion prendre son temps et se déplacer constituent les règles de base dans un tel contexte. Ce n'est pas évident quand on est habitué au confort visuel des zooms 70-200 mm et 24-105 mm. Je ne doute nullement du fait que cet exercice soit formateur et permette de progresser mais je n'ai pas été totalement convaincu. Tout cela reste à vérifier lors d'une prochaine sortie photographique, en milieu urbain par exemple.

 

N'oubliez pas de cliquer sur les clichés au format paysage.

 

Bien cordialement à vous

 

A bientôt

 

Michel

 

___

 

 

Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Arboretum de la Sédelle
Partager cet article
Repost0

Le Jardin de Liliane - mai 2019

Publié le par Michel Carlué

Saint-Laurent-sur-Gorre

Haute-Vienne

Limousin

2 mai 2019

 

Les gelées matinales et la pluie ont abimé le jardin, Liliane en est un tantinet démoralisée. Les floraisons des azalées sont pour la plupart très abimées. Les fougères donnent l'impression d'avoir été exposées au lance-flammes. De surcroit certains arbres et arbustes dépérissent partiellement et d'autres totalement. Les frênes et les seringats sont les plus touchés.

 

Un observateur non averti le remarquerait à peine tant la biodiversité du jardin et sa densité sont grandes, mais rien n'échappe à la sagacité et au sens de l'observation de la maîtresse des lieux. Ces phénomènes de mortalité végétale sont inquiétants, ils pourraient être la conséquence d'un dérèglement climatique qui se traduit par des périodes de sécheresse et de canicule durables et intenses, les gelées tardives aggravant les problèmes. La mortalité des végétaux ligneux peut s'expliquer par le phénomène d'embolie gazeuse lié aux périodes de sécheresse (Sécheresse et embolie - INRA). 

 

Quoiqu'il en soit et malgré ces aléas le jardin reste beau, il tient le choc. C'est ce que je pense et ce que j'ai dit à Liliane qui ne semblait pas convaincue par mes propos. Heureusement que les photos témoignent que je n'ai pas tout à fait tort à défaut d'avoir raison. :-)

 

A très bientôt pour d'autres photographies imprégnées de nature et de pigments chlorophylliens ou pas.

 

Bien cordialement à vous

 

Michel

 

_______

 

N'oubliez de cliquer sur les clichés au format paysage (rengaine habituelle)

 

 

 

Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Le Jardin de Liliane - mai 2019
Partager cet article
Repost0

Monts de Blond - Limousin

Publié le par Michel Carlué

"C'est un petit territoire du département de la Haute-Vienne, d'une quinzaine de kilomètres d'est en ouest et de 6 km environ du nord au sud, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Limoges, à l'ouest du département. Le massif est plus escarpé à l'est et au nord qu'à l'ouest."

Localisation dans le Massif Central

Localisation dans le Massif Central

"Il culmine à 514 mètres. Le paysage est essentiellement constitué de bois de feuillus et de prairies répartis autour des villages. Les monts de Blond sont connus pour abriter de nombreux menhirs et dolmens du Néolithique mais aussi de nombreux chaos granitiques. Ces pierres portent des noms évocateurs : « rochers des fées », « champignon », « pierre branlante » de Boscartus, « pierre à sacrifice », ...

 

L'un de ces chaos, les Rochers de Puychaud, porte une plaque à la mémoire de Frédéric Mistral. Cette plaque ne marque toutefois pas, comme il y est écrit, la frontière entre langue d'oc et langue d'oïl qui passe quelques dizaines de kilomètres plus au nord.

 

Les monts de Blond conservent quelques landes sèches ainsi que quelques tourbières. Ces sites constituent des ZNIEFF (zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique). L'ensemble du massif constitue un site naturel classé pour l'intérêt paysager des villages et écosystèmes."

 

D'après un texte extrait d'un article de Wikipédia

 

 

______

 

 

La boucle pédestre que nous avons empruntée a pour point de départ le très agréable village de Montrol-Sénard. Elle est dénommée : "sur les traces d'Henry IV". Les chemins aux murets granitiques sont propices à une immersion au coeur d'une nature préservée, à la découverte de paysages bien cachés, riches en forêts et en prairies, aux creux des nombreux vallonnements qui jalonnent le parcours. Les villages et les fermes bâtis en granit sont d'une remarquable beauté et d'une réelle authenticité. 

 

MAGIQUE !!!

 

Profitez des photos et n'oubliez pas de cliquer sur celles qui se présentent au format paysage.

 

Bien cordialement à tous les passagers du web

 

A bientôt

 

Michel

 

 

Localisation en Haute-Vienne

Localisation en Haute-Vienne

Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Monts de Blond  -  Limousin
Partager cet article
Repost0

Au début du printemps

Publié le par Michel Carlué

Pas de gros efforts à faire pour observer et photographier, tout est à portée du photographe et de ses yeux, autour de la maison. Cette série est donc une histoire de fainéant et j'adore ça, donner l'impression de faire beaucoup alors qu'il n'en est rien. Un dilettante, un illusionniste, un rigolo, vous choisissez le qualificatif qui vous semble le mieux approprié.

 

Du rouge, du blanc, du rosé, du jaune, du vert jaunâtre ou du jaune verdâtre ...

 

Tous les goûts sont dans la nature. :-)

 

Chaenomeles, Mahonia, Spiraea, Narcissus, Anemone, Euphorbia 

 

Bien amicalement à vous

 

A bientôt

 

Michel

 

_____

 

Pensez à cliquer sur les clichés au format paysage.

Au début du printemps
Au début du printemps
Au début du printemps
Au début du printemps
Au début du printemps
Au début du printemps
Au début du printemps
Au début du printemps
Au début du printemps
Au début du printemps
Au début du printemps
Au début du printemps
Au début du printemps
Au début du printemps
Au début du printemps
Partager cet article
Repost0

Saint-Jean-de-Côle - Dordogne - Périgord Vert

Publié le par Michel Carlué

Encore un article sur la Dordogne et le Périgord, le merveilleux terroir de ma jeunesse.

 

Si je reprends le contenu d'un texte publié sur le net je lis : "Classé « Un des Plus Beaux Villages de France », le village de St Jean de Côle a  la particularité de réunir, dans un espace restreint, le château de la Marthonie (XV, XVI et XVIIème Siècle), l’église romano-byzantine Saint-Jean-Baptiste (XIème siècle), l’abbaye (XIème siècle) et le pont roman à dos d’âne (XVème siècle).

 

Le Fond du Bourg avec sa vieille rue aux maisons à colombages, aux toits pittoresques, aux façades ventrues ajoute sa note désuète au charme de toutes ces pierres vénérables."

 

Je rajouterai à cela que lorsque l'on atteint la place centrale du village, par chance un peu esseulé au sein d'un ensemble architectural médiéval remarquable, on ressent la nette impression d'un retour en arrière de quelques siècles. Notre imagination peut alors cheminer en libre cours.  Ce village hors du temps constitue le témoin miraculeusement préservé d'un lointain passé. La rivière Côle en constitue indéniablement la cerise sur le gâteau, elle le valorise à bien des égards.

 

Les photos qui suivent ont été prises en fin de journée printanière, la lumière était particulièrement douce et mordorée. Un reflex Canon et un hybride Fuji ont été utilisés, l'un équipé d'un petit téléobjectif 70-200 mm et l'autre d'un zoom standard 18-55 mm. Les rendus chromatiques des deux boitiers diffèrent et on peut assez facilement identifier l'origine des clichés.

 

Bien cordialement à tous

 

A bientôt

 

Michel

Localisation

Localisation

Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Saint-Jean-de-Côle  -  Dordogne  -  Périgord Vert
Partager cet article
Repost0

Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine

Publié le par Michel Carlué

 

Bourdeilles est un village castral situé dans la vallée de la Dronne, à 25 km de Périgueux et à 10 km de Brantôme. Elle constitue l'une des quatre baronnies du Périgord fondée au Xe siècle avec Biron, Beynac et Mareuil.



Bourdeilles offre une grande richesse patrimoniale historique et naturelle en Périgord Vert. La merveilleuse Dronne s'attarde au pied de la falaise qu'elle a crée, le château et le Pavillon Renaissance dominent orgueilleusement sa très belle vallée. La beauté du pont du XIVème siècle laisse rêveur. Il faut ajouter à tout cela la présence de gisements préhistoriques ainsi qu'une riche biodiversité et des paysages remarquables. 

 

Voici donc, mieux qu'un long discours, quelques photographies de ce superbe site en Périgord Vert.

 

 

A bientôt sur Regards - Cordialement à vous

 

 

Michel

 

 

Pensez à cliquer sur les photographies au format paysage

 

 

_____

 

 

La plupart des photographies sont réalisées avec un reflex équipé d'un objectif 70-200 mm


 

Localisation

Localisation

Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Bourdeilles - Dordogne - Nouvelle Aquitaine
Partager cet article
Repost0

1 2 > >>