Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

billet d'humour

Si j'étais Président de la ........

Publié le par Michel Carlué

 

 

 

1460002251 

 

 

Je me suis effectivement posé cette question sans aucune fausse modestie, il n'y a pas de raison. Je suis de nationalité Francolienne, je paie mes impôts, je n'ai pas de casier judiciaire et je suis capable de recueillir sans problèmes 500 signatures parmi toutes les mères de ma contrée, forcément séduites par un sourire ravageur et des propositions électorales affriolantes.


Voici donc les principales orientations politiques que je vous propose, chers concitoyens (je n'aime pas trop ce mot à cause du préfixe).

 

 

__________


 

Citoyennes et citoyens de Francolie,

 

Voici quelques éléments clés de mon programme, ce qui n'exclut pas, bien évidemment, de vous présenter ultérieurement quelques points plus précis mais moins fondamentaux.

 

 

______

 

Préambule : vous n'obtiendrez rien de plus en votant pour un candidat autre que moi, ne vous laissez pas berner par des discours creux et faîtes moi confiance pour penser à votre place. Méfiez vous de votre libre arbitre. Avez-vous les possibilités intellectuelles d'intégrer la complexité de notre monde  ?

______


 

Premier objectif : résoudre une partie du problème de la dette en taxant les produits de consommation. Cette mesure sociale permettra de répartir l'effort sur l'ensemble de la population sans pénaliser outre mesure les plus riches d'entre-nous qui sont aussi les plus efficaces. Un impôt indirect de ce type est fédérateur, il matérialise la bonne volonté et l'effort de tous afin d'endiguer la crise actuelle.

 

Deuxième objectif :  faire admettre une bonne fois pour toutes que les citoyens sont, pour la plupart, responsables de la dette publique et du déficit de la balance commerciale. Ce sentiment de culpabilité vous transcendera. Vous vous sentirez plus forts et aptes à supporter sans sourciller les plans d'austérité qui ne manqueront pas de survenir.

 

Troisième objectif : lutter avec obstination afin d'éradiquer les opinions démagogiques qui se répandent actuellement en cours de campagne électorale pour tenter de faire croire aux citoyens de Francolie que le système économique en place est profondément injuste, créateur de chômage et entièrement noyauté par les milieux de la finance et les spéculateurs. Ces raisonnements sont obsolètes. Une société moderne est une société de libre échange accompagnée d'un allègement des charges sociales et du coût du travail, seuls garants d'une amélioration de la compétitivité à l'international. Soyez modernes !

 

Quatrième objectif : ne rien modifier dans le système fiscal actuel. L'idée communément répandue par nos adversaires politiques selon laquelle les plus riches sont favorisés par notre fiscalité est totalement inexacte. Un riche est un contribuable alors qu'un pauvre ne contribue en rien. Envisagez également les conséquences néfastes qu'aurait une modification du système fiscal en faveur des classes moyennes au détriment des personnes fortunées. Imaginez quelle serait l'étendue de la fuite des capitaux vers l'étranger si une telle réforme était entreprise. Respectons les fortunes acquises au prix d'une créativité et d'une activité honnête de tous les instants. Protégeons cette richesse et ne la laissons pas s'échapper hors de Francolie.

 

Cinquième objectif : bien considérer que l'idée d'une véritable fédération Europienne constitue un grand danger pour notre puissant pays placé au cinquième rang des puissances mondiales. Un projet qui consisterait à déléguer, ne serait-ce qu'une parcelle de nos prérogatives nationales, serait suicidaire. Seule l'unité et l'intégrité de notre nation sont garantes de la réussite de notre entreprise de redressement national. Prenons exemple sur notre voisin Alémanique performant qui a su s'adapter aux exigences du grand marché mondial et dont les citoyens acceptent sans faiblir de travailler à contrat à durée déterminée pour 80% d'entre-eux. Leur courage et leur abnégation sont exemplaires.

 

Sixième objectif : soyons ferme avec les pays de l'union qui ont une dette envers les autres. La Grécie et ses citoyens sont en tous points des inconscients et des profiteurs du système Europien.  Les citoyens de ce petit pays doivent se mobiliser.  Etre à la source de la civilisation Europienne n'exonère en rien d'honorer ses dettes dans le contexte de notre contemporanéité économique. De l'austérité, de l'austérité !

 

Septième objectif : continuons sur la lancée qui a été amorcée par nos prédécesseurs politiques en réduisant les dépenses de l'état Francolien. Parlons en : les effectifs des fonctionnaires (ceux de l'état comme ceux des collectivités territoriales) doivent être drastiquement réduits. Plusieurs raisons à cela :  ils ne votent pas pour ceux qui protègent les riches; les 3/4 d'entre-eux font semblant de travailler; ils coûtent chers, aussi bien à l'état qu'aux collectivités territoriales et sont bien évidemment contre productifs dans le contexte économique mondial. Les citoyens de Francolie accepteront de bon gré une attente prolongée de 2 à 3 heures aux urgences hospitalières. Ils y seront examinés par des personnes moins compétentes qu'auparavant, rien de bien grave somme toute. Pour la Poste pas de problèmes, il suffira d'aller chercher son courrier au niveau des zones de regroupement des boites à lettres. Cela dérouillera un peu les rhumatismes des personnes vieillissantes. Le corps enseignant n'échappera pas à cette logique. L'augmentation du nombre d'élèves par classe suppose de gagner de la place dans les salles, c'est tout. Les enseignements à sections multiples sont également une bonne solution. Les écoles privées peuvent constituer le choix des parents qui privilégient la qualité des études de leurs enfants. Ils y trouveront leur compte et c'est bien là l'essentiel, après tout ils payent. La population Francolienne sait que le concept de l'égalité des chances pour tous est une vaste utopie et qu'il faut regarder en face les réalités du monde moderne. Chacun à sa place et la Francolie s'en portera mieux ! 

 

Huitième objectif : désacraliser totalement le concept d'écologie et de protection de l'environnement. A une époque où l'économie est en panne à quoi bon s'embarrasser de principes et de leurs mises en applications qui ne peuvent que compliquer la tache des décideurs et celle des industriels. Admettons définitivement que les déchets nucléaires doivent être enfouis et que c'est une fatalité, les générations futures aviseront. Admettons que la vieille centrale nucléaire localisée en Alsacie puisse effectivement subir les effets dévastateurs d'un séisme. Nous en accepterons les conséquences et réagiront le moment venu. Si le vent souffle vers l'est ce sera nos amis Alémaniques qui seront les plus perturbés. Nous leur expliqueront les mesures à prendre. Le réchauffement climatique dont on nous a rebattu les oreilles depuis quelques décennies est une invention des scientifiques cherchant à se mettre en valeur, le célèbre géophysicien francolien Allegria nous l'a bien fait comprendre et ce ne sont pas les régressions des quelques glaciers de nos massifs alpins qui vont nous impressionner. Les canons à neige existent, après tout. Si la mer gagne sur les terres nous demanderont conseil à nos voisins de Hollandia, qui bénéficieront chez nous du statut de réfugiés climatiques.

 

Cher Concitoyennes et concitoyens, considérez favorablement le réalisme de mon projet politique et votez pour moi dès le premier tour de l'élection présidentielle, ce sera votre vote utile. Je serai à votre écoute tout au long du mandat que vous ne manquerez pas de me confier. Toutes les objectifs novateurs et ambitieux que je viens de vous présenter seront tenus et, si ce n'était pas le cas, ce serait évidemment du fait d'évènements que je n'aurais pas prévus et notamment de la concurrence déloyale de pays émergents, comme s'ils ne pouvaient pas rester à leur place, ces enfoirés ! 


 

A bientôt aux burnes urnes


 

d all

 

 

Votre dévoué : Michaelis Carolus 

 

 

images-1

 

 

Publié dans Billet d'humour

Partager cet article
Repost0

11 septembre 2011

Publié le par Michel Carlué

 

 

Sans commentaires !

 

 

310785 263485117008487 100000410028432 960635 233748415 n

 

 

Merci à Xavier Delucq pour le dessin et à Nathalie Lesueur pour le relais

 

 


Publié dans Billet d'humour

Partager cet article
Repost0

Un océan de pavés

Publié le par Michel Carlué

       

 

 

Intrarealistic photographic art 

 


 Quelques informations et considérations

 

Première remarque : il ne faut pas confondre jeter un pavé dans la mare et se jeter incidemment sur un océan de pavés glissants.

 

Deuxième remarque : c'est au ras du sol que l'on perçoit le mieux les pavés. Il faut y mettre à la fois un photographe et son appareil, bien évidemment.

 

Troisième remarque : ce n'est plus d'une photographie dont il s'agit ici mais plutôt d'un bricolage infâme que certains puristes réprouveront. Mais pour être très clair je serai en cette occasion parfaitement et joyeusement vulgaire : "je m'en fous totalement !"

Nous sommes comme dirait mon ami Serge du LPPI dans le cadre de la pratique d'un concept très valorisant, celui de "l'intraréalisme". Vlan pour ceux qui ne comprennent pas ! Ils se croyaient malins et très au dessus des autres, ils doivent maintenant s'abaisser au niveau du pavage pour comprendre !


Quatrième remarque : la recette n'est pas difficile à appliquer puisqu'il s'agit d'une forme d'art dite rampante, donc exercée à un niveau très abordable par tout un chacun. Cette pratique n'est pas tout à fait comparable à la méthode dite au ras des paquerettes qui est certes plus confortable mais parfois nettement plus salissante que celle exercée au ras des pavés.


Cinquième remarque : comme pour le café il est nécessaire d'utiliser des filtres afin obtenir le rendu qui vous convient. Toute la magie de l'acte du praticien intraréaliste réside dans leur utilisation. "C'est bien connu" comme le disait l'enchanteur Merlu avant que la cité de l'Atlantide ne disparaisse dans les profondeurs océanes suite à une erreur dans le choix de son matériel de filtration. "C'est de la camelote (comprenne qui pourra)  ces filtres" s'exclama-t-il avant que de plonger définitivement dans l'élément liquide accompagné par un grand plouf sinistre et également du pouf couleur marine sur lequel il était assis. 

 

 

 

 

Pbase_MG_2287_DxOPKWC.jpg


 

 

 

 

Publié dans Billet d'humour

Partager cet article
Repost0

Aquartistique 7

Publié le par Michel Carlué

 

Pour échapper à la crise une seule solution : l'immersion !


Courage Fillon !

(non je me suis trompé)

Courage fuyons Fillon !

 

 

Pbase MG 1545

 

 

Pbase MG 1546

 

 

Pbase MG 1547

 

 

Pbase MG 1549

 

 

Pbase MG 1550

 

 

Pbase MG 1551

 

 

Pbase MG 1552

 

 

Remerciements à 

 Julien FREGE, Kevin THEBAULT, Benoit MORVAN, Alix MONTHEIL et Nicolas CHEVRIER, jeunes comédiens de l'ESAD Paris (Ecole Supérieure d'Art Dramatique de la ville de Paris) qui n'ont pas hésité à se mouiller pour faciliter la tâche du photographe.     

 

 

Pbase MG 1557 


 

 

Publié dans Billet d'humour

Partager cet article
Repost0

Moi j'ai !

Publié le par Michel Carlué


Hier, sur France 3 Limousin
 
Au cours de l'émission politique post-électorale, parole prononcée par le futur président de région :

"j'ai la majorité à moi tout seul !" 

Etonnant, non ? 


Louis XIV en toute majesté 

 

Publié dans Billet d'humour

Partager cet article
Repost0

Vaccination à titre posthume

Publié le par Michel Carlué


   Merci à Caroline pour la transmission de ce message

 


Nous connaissions le bêtisier des lettres qui parviennent aux CPAM.

Nous savons que les fichiers des praticiens tenus par les DDASS sont parfois
approximatifs.
Ainsi, avons-nous appris qu'une simple dose de vaccin était suffisante.
Maintenant, nous découvrons que les morts ressuscitent avec la
vaccination 
contre la grippe A. 

 C'est ce qui est arrivé à un ex-habitant des Pyrénées-Atlantiques, Louis Olès,
décédé le 5 juin 2004 qui a reçu une invitation à se faire vacciner signée
de Roselyne Bachelot. Bien entendu, l'intéressé était absent de son domicile
pour un long voyage qui dure déjà depuis près de 6 ans. C'est donc sa fille, 
Lucie Abadia, qui s'est faite l'interprète de son père pour répondre à la Ministre. 

 

 

                        Madame la Ministre et chère madame,
 
 

Je viens de recevoir le bon de vaccination contre la grippe A/H1N1 et je suis au
regret de vous faire savoir que je ne me rendrai pas au centre de vaccination
qui m'est indiqué et ne me ferai pas vacciner.

 Ne voyez aucune animosité dans cette démarche, je n'ai rien contre la
campagne de vaccination que vous avez engagée, je n'ai aucune opinion sur la
dangerosité du produit inoculé et je ne cherche pas à manifester une quelconque
opposition au gouvernement en place.


Tout au contraire, j'aurais bien voulu pouvoir vous aider à résorber les excédents de

vaccins mais malgré ma bonne volonté à votre égard, il m'est impossible de me

déplacer donc de me faire vacciner sauf si vous avez l'intention de faire des

campagnes en cimetière, jardins du souvenirs et autres lieux de mémoire car je peux

vous assurer que je suis bel et bien décédé.

Cet état définitif n'est pas récent et je ne comprends pas que mon nom figure encore 

sur des listes  actives  alors que je ne le suis plus depuis bientôt six ans.


    Je tenais à vous faire part de cette anomalie  qui n'est sûrement pas isolée.
Elle vous aidera sans doute à mieux comprendre l'estimation des 90 millions de

doses initialement prévues et peut-être pourrez-vous décider les Autorités Sanitaires

à remettre à jour leurs fichiers plus que  caduques en prévision de la prochaine

pandémie.

Sur l'enveloppe à en tête de la République Française figure le logo . Stop aux virus de

la grippe ., comme le pluriel est utilisé, je me permets de vous suggérer d'y adjoindre

celui qui m'a fait passer de vie à trépas et tous les nosocomiaux qui font plus de ravage

que la grippe, toutes catégories confondues. Enfin, puisque de là où je suis je peux me

permettre une vision d'ensemble, je vous recommande de lancer sans tarder un

immense programme de recherche contre un virus extrêmement virulent qui ne tardera

pas à  enterrer le pays tout entier si l'on y prend garde, celui de l'incompétence.


Pour Louis Oles, décédé le 5 juin 2004.


 Sa fille Lucie Abadia

  

 

 


Publié dans Billet d'humour

Partager cet article
Repost0