L'Ardèche - Thueyts - 3

par Michel Carlué  -  22 Septembre 2015, 14:53  -  #Vieilles pierres

 

Voici la suite et la fin des articles sur Thueyts et son magnifique environnement. Nous sommes partis du village pour emprunter ensuite la Chaussée des Géants et atteindre le Pont du Diable. Notre balade s'est poursuivie en montant à Fargebelle et à son village abandonné parmi les châtaigniers. La boucle se termine, nous revenons à Thueyts en traversant à nouveau l'Ardèche sur un autre magnifique pont, celui de la Vernède. La montée de l'Echelle de la Reine est spectaculaire, il faut gravir environ 215 marches (voir photo) pour sortir de la plaine de la Vernède. Les prismes basaltiques sont remarquables (voir photo). En haut des marches nous retrouvons l'allée des Platanes et la route nationale qui nous conduit au village. il aurait été inconcevable de ne pas prendre le temps de flaner au coeur du vieux bourg. Rien de tel pour se faire plaisir que de parcourir la rue de la Fontaine avec ses belles demeures des 16ème et 17ème siècle. La rue Mercière et la rue Haute n'ont rien à lui envier.

 

Il ne faut pas oublier de citer le château de Blou. Il fut à l'origine une petite forteresse moyennâgeuse. Les guerres de religion causèrent sa destruction partielle. Il fut transformé avec plus ou moins de réussite au 18ème siècle en château de plaisance. Il est actuellement propriété de la commune. Le parc qui l'entoure sert de cadre à de nombreuses manifestations locales.  Un vieux platane datant du début du 19ème siècle atteint 6 m de circonférence (voir photo). La place couverte, de création récente (1887), constitue également un lieu de communication entre les rues du vieux bourg. Elle est ornée de belles fresques iillustrant des moments forts de la vie du village au temps jadis : la pesée des cerises et celle des cocons de vers à soie (voir photos).

 

Tout propos supplémentaire serait superflu, je vous laisse donc en compagnie des clichés qui parlent très bien par eux-mêmes.

 

______________________________

 

 

Eléments techniques

 

La photo est, dans la manière dont je procède, dévoreuse d'un temps consacré à la gestion d'un certain nombre de paramètres au développement.

 

- Appareil photo numérique reflex plein format

- objectif classique transtandard : 24-105 mm f/4 

- prise de vue au format raw

_____________________

 

- développement en plusieurs étapes :

* passage obligatoire par le logiciel DxO Optics Pro en réglant avec soin les paramètres suivants : courbe des tons, vibrance, microcontraste, éventuellement balance des blancs, luminosité des hautes lumières, luminosité des ombres et intensité du noir, éventuellement gestion du bruit s'il est trop important en hautes sensibilités, correction de l'horizon, de la perspective et recadrage si nécessaire.

* Si le résultat parait satisfaisant à l'écran à l'issue de ce travail intervient alors une deuxième étape utilisant Photoshop combiné avec Nik Software comme extension.

* A la suite d'un réglage personnel mis au point et mémorisé sur HDR Efex Pro (logiciel de la suite Nik Software) ce dernier est utilisé quasiment systématiquement. Le résultat attendu réside en une amélioration discrète mais efficace du contraste, un réchaufement léger de la colorimétrie, un rattrapage possible des zones cramées et des zones trop sombres, dans la limite de ce qui est compatible avec un effet discret, bien évidemment.

* Le retour à Photoshop s'effectue alors avec un dernier réglage très nuancé de la courbe des tons et plus spécifiquement des tons foncés et des tons clairs avant d'en finir pour une photo. Mais il reste les autres, toutes les autres... 

 

Le fait de rentrer dans de tels détails pourrait vous déplaire mais il présente pour ma pomme un avantage : celui de faire prendre conscience aux surfeurs du web  - qui regarderaient ces clichés d'un oeil distrait  et vaguement intéressé - que les images n'arrivent pas comme ça, par la magie de je ne sais quels automatismes de messieurs Nikon ou Canon. C'est le père Michel qui a eu le dernier mot en imposant sa vision des choses sur chacune de ces photos, du cadrage jusqu'à la lumière en passant par les couleurs. C'est peut-être nul ou stéréotypé, mais qu'importe, cette nullité s'est exprimée de façon volontariste, obstinée et en pleine conscience, na ! Elle a au moins la valeur d'un travail.

 

Bien cordialement à vous et merci pour votre passage

 

Michel

 

Vous pouvez utiliser - si vous le souhaitez - le système de visualisation très pratique disponible sur cette nouvelle version d'Overblog. Cliquez sur la première photographie pour la voir isolée et en grand. Faire ensuite défiler les autres à l'aide des flèches de déplacement disponibles sur votre clavier. 

 

Un commentaire, aussi court soit-il, me ferait vraiment plaisir. La zone de dépot est située en bas de l'article, juste après les photos. Déposez, déposez, ça vous allègera ! N'hésitez pas à formuler vos avis et vos critiques. Si toutefois leurs teneurs devenaient trop vexatoires je n'en ferai pas une maladie, certes,  mais je répondrais tout de même à vos sarcasmes par d'autres inepties qui ne vous feront pas plaisir, je suis assez doué pour ça. :-) :-)

 
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3
L'Ardèche - Thueyts - 3