Sixt Fer à Cheval

par Michel Carlué  -  28 Octobre 2009, 10:12  -  #Nature et photographie

Comment expliquer  la localisation du site et sa nature géographique  ?

En premier lieu il faut y arriver et donc :

- partir en voiture de Samoëns en direction de Sixt Fer à Cheval, la route est droite et plate dans cette vallée glaciaire ;

-  dépasser les Gorges de Tines et leurs virages qui correspondent à un rétrécissement de la vallée glaciaire dans lequel le Giffre (torrent) s'engouffre et qui isole assez nettement la commune de Sixt du reste de la vallée ;

- une fois arrivé à Sixt continuer tout droit en direction de la Réserve Naturelle de Sixt Fer à Cheval ;

- atteindre le parking du Cirque, s'y garer et se préparer pour une balade facile avec des aperçus grandioses ;

- marcher tout au long du Giffre en suivant un sentier très confortable, balisé et aller jusqu'au lieu dit "le bout du monde" qui correspond en fait à l'extrémité de la combe .Ce circuit est idéal pour se remettre en jambe après une longue période de sédentarité.

La carte topographique consultable en cliquant sur le lien ci-dessous vous aide à comprendre où se situe la maison de la réserve (A), après l'avoir atteinte vous continuez ensuite à marcher au fond de la combe sur un sentier visible comme un filet clair sur la carte, il forme une boucle très allongée et l'on peut donc prendre un trajet à l'aller et un autre différent pour le retour.

Quelques  légendes explicatives seront associées aux photographies.

Bonne balade


L'aperçu que l'on peut avoir en arrivant sur site.


Petit étang


Le pic de Tenneverge


Le Giffre coule abondamment et bruyamment en cette période estivale (fonte des glaciers).


Une des nombreuses cascades qui ponctuent le parcours.


Le Giffre et sa couleur gris bleuté


Le Giffre


Le travail de l'érosion glaciaire est ici très perceptible du fait des parois verticales de la combe.


Aspect un peu inquiétant du relief environnant, on peut comprendre que des troupeaux ainsi que des bergers aient chutés dans le vide.


Le Giffre toujours omniprésent



Encore lui


Toujours lui


Les eaux très vives de ce torrent exercent une véritable fascination sur le photographe.


Cour d'oeil par en dessous


Papilionacée : j'oserai dire Chamaecytisus purpureus ?


Scabieuse et papillon


Doronic ou Senecio ?


Le Giffre ne sait pas se reposer.


Une multitude de cascades issues de la fonte des glaciers (Glacier du Prazon) et de résurgences en provenance des lacs situés au dessus (lac d'Emosson par exemple).


Le Grand Mont Ruan et le "Bout du Monde" (Fond de la combe)


Neige récente tombée en altitude sur les hauteurs du cirque


Magnifique cascade en résurgence sous le pic de Tenneverge


Regard sur le cirque


Sentier paisible pour le retour


Enracinement superficiel d'un épicéa


Petit étang ou petit miroir


Le même en format large


L'eau est le ciel des poissons


Vue du cirque à proximité de la maison de la réserve


Résurgence et phénomène de décomposition spectrale de la lumière


Le Pic de Tennerverge en fin de journée (filtre polarisant obligatoire)


Contraste entre l'univers minéral et les végétaux


Appel à la clémence divine face à la violence des éléments, cette dernière étant prouvée par la fracture de la pierre.


Dernier regard admiratif

Joëlle 28/10/2009 13:07


Tout simplement magnifique !!!! Merci pour cette jolie promenade.


Michel Carlué 28/10/2009 14:44


Merci beaucoup pour ce commentaire très sympathique !
A bientôt
Michel