Le houx (Ilex aquifolium)

par Michel Carlué  -  5 Juin 2011, 09:53  -  #Nature et photographie

 

 

Le houx commun (Ilex aquifolium) est un arbuste, parfois un petit arbre, à feuillage persistant de la famille des Aquifoliacées, couramment cultivé pour son aspect ornemental, notamment grâce à ses fruits rouge vif. C'est l'une des très nombreuses espèces du genre Ilex, et la seule qui pousse spontanément en Europe.

 

 

 

Illustration Ilex aquifolium0

 

 


C'est une espèce de sous-bois assez commune en Europe jusqu'à 1500 m d'altitude. Les rameaux couverts de baies qui persistent tout l'hiver sont recherchés au moment des fêtes de Noël, et son feuillage persistant lui vaut d'être considéré comme une des plantes du nouvel an avec le buis, le laurier, l'if, le lierre, le genevrier et l'ajonc.

 

 

Le houx commun est un arbuste à croissance très lente, à port buissonneux, dont la taille adulte est généralement de quatre à six mètres. Certains pieds peuvent former de véritables arbres. Il existe en forêt de l'Isle-Adam (Val-d'Oise) un houx colonnaire de 18 m de haut. Le houx peut vivre jusqu'à 300 ans et au-delà. Son écorce est gris pâle et lisse.

Ses feuilles alternes, simples, ont un pétiole court et un limbe de 5 à 7 cm de long, coriace, de forme générale ovale, au bord ondulé et épineux, parfois lisse sur les individus âgés. D'un vert brillant foncé à leur face supérieure, plus pâles sur leur face inférieure, elles sont munies d'épines acérées. Certaines variétés ont le feuillage panaché de blanc. Ces feuilles persistent généralement trois ans.

 

 

 

Pbase MG 0618 DxO

 

 

 

 

Pbase MG 0620 DxO

 

 

 

 

Pbase MG 1083 DxO

 

 

 

 

 

C'est une espèce dioïque (avec des individus mâles et femelles séparés), on peut néanmoins trouver des individus monoïques. Les fleurs blanches, de petite taille (6 mm de diamètre environ), tétramères (4 pétales, 4 sépales, 4 étamines et ovaire à 4 stigmates) sont groupées en petites cymes apparaissant à l'aisselle des feuilles vers mai-juin. Les pétales sont soudés à la base (fleurs gamopétales). Les étamines alternent avec les pétales et sont soudées à la base de la corolle. Les fleurs femelles portent des staminodes, sortes d'étamines stériles, l'ovaire supère est formé par la réunion de 4 carpelles soudés et porte une stigmate sessile à 4 lobes. Les fleurs mâles portent seulement des étamines. Les pieds femelles ont besoin d'au moins un pied mâle dans les environs pour fructifier.

 

 

 

 

Pbase MG 0660 DxO

 

 

 

 

Pbase MG 0662 DxO



 

Les fruits, qui n'apparaissent que sur les pieds femelles, sont de petites drupes sphériques de 7 à 10 mm de diamètre, d'un rouge éclatant, parfois jaunes, à maturité, qui contiennent quatre noyaux, enserrant une graine lignifiée. Ces fruits qui murissent en fin d'été sont toxiques. Ils persistent tout l'hiver

Le bois dur et homogène, assez lourd (densité : 0,95), est de couleur blanc grisâtre, brunissant avec l'âge.

 

 

 

 

Pbase MG 1102 DxO

 

 

 

 

Pbase MG 1088 DxO

 

 

 

 

Pbase MG 1099 DxO

 

 

Le houx contient dans son feuillage ainsi que dans les fruits des alcaloïdes toxiques, notamment de l'illicine. La consommation des fruits risque d'entraîner des vomissements et des troubles digestifs, voire si la quantité est plus importante des troubles neurologiques. Il faut veiller à ce que les jeunes enfants ne soient tentés de manger ces fruits souvent présents dans les maisons pendant les fêtes de fin d'année.

 

 

Le houx est très souvent cultivé dans les jardins pour ses qualités ornementales. C'est une plante qui supporte très bien les situations ombragées ou semi-ombragées, les variétés à feuillage panaché supportent cependant très bien le grand soleil. C'est une plante relativement rustique qui peut supporter des gelées ponctuelles jusqu'à - 15 ° C. Toutefois certains cultivars sont moins rustiques. Sa multiplication se fait principalement soit par semis, soit par bouturage avec l'aide d'hormones ou par greffe. Ses nombreuses variétés sont le plus souvent reproduites par voie végétative (clones) et n'existent souvent que dans leur forme mâle ou femelle. Son port compact et son feuillage persistant permettent de l'employer également dans l'art topiaire. Les rameaux de houx portant des fruits sont vendus par les fleuristes comme décoration de Noël.

C'est une espèce également utile pour former des haies semi-défensives.

 

 

______


 

Remarques personnelles

 

Le houx a gentiment colonisé le jardin. Les oiseaux ont évidemment été les vecteurs de cet ensemencement. Des haies se sont constituées de la manière la plus naturelle qu'il soit. Elles sont magnifiquement persistantes. Les feuilles luisantes accompagnées par les drupes vert clair puis rouge à maturation, constituent une ornementation de qualité peu fragile. Je ne les entretiens qu'au sécateur ou à l'élagueur. J'évite soigneusement l'emploi de la cisaille à haie électrique qui, comme je le dis souvent, transforme les extrémités des rameaux arbustifs en hachis parmentier. 

 

 

Merci à Wikipédia pour le texte et la planche botanique introductive. Les photographies sont le fruit (non comestible) de mon travail.