Sarlat en fin d'été

par Michel Carlué  -  12 Septembre 2013, 21:53  -  #Vieilles pierres

 

 

Sarlat est une cité médiévale miraculeusement préservée des outrages du temps et magnifiquement restaurée. Il est très agréable, lorsque la grande bousculade estivale se termine, d'y flaner dans le dédale des vieilles rues.

 

 

Pbase MG 0447 DxO

 

 

 

Par-contre, et cela m'est apparu encore plus évident lors de cette dernière visite, un photographe amateur de vieilles pierres et d'architecture se doit de viser haut, au dessus du rez de chaussée des habitations. La proximité et la fréquence des activités commerciales en tous genres est telle qu'il est impossible d'échapper aux enseignes, aux étalages et à toute la cohorte de souvenirs souvent baroques "made in China" proposés aux touristes. Ces derniers, il me semble, prêtent une attention démesurée à toutes ces sollicitations et ils en oublient, souvent, de regarder ce qui est vraiment beau, au dessus du cortège des attractions commerciales.

 

 

 

Pbase MG 0448 DxO

 

 

 

Il faut toutefois reconnaitre, malgré tout, qu'il y a bien évidemment des exceptions. Certaines vitrines d'artisanat d'art attirent le regard. A ce propos, j'ai eu la très innoportune tentation de vouloir photographier une galerie d'art de l'extérieur, c'est-à-dire de la rue. Je n'avais pas remarqué au préalable le détestable pictogramme représentant un appareil photo barré. J'ai donc pris mon cliché. La galiériste m'a apostrophé avec rudesse, me demandant d'effacer immédiatement cette photo qu'elle considérait comme volée car prise sans son autorisation, dans son dos, et à l'encontre de l'interdiction clairement affichée en façade.

 

 

th

 

 

J'ai déjà été confronté à des problèmes de ce genre en Limousin, tout particulièrement lorsque j'ai voulu photographier des paysages intégrant des habitats. J'ai réagi chaque fois de façon puérile, sans argumenter, en envoyant proprement sous les roses les personnes qui m'interpellaient mais en effaçant tout de même les photos incriminées. Je n'ai pas dérogé à cette curieuse ligne de conduite à Sarlat. J'aurais pu expliquer à la dame que je finance mon blog pour y déposer de nombreux articles, que je ne n'ai aucunement l'intention de nuire aux artistes, que je ne fais pas partie d'un réseau de contrefaçon et que, de toute manière, ma photo prise de loin ne cherchait qu'à mettre en valeur l'esthétisme global de la galerie. Mais je ne l'ai pas fait et j'ai plutôt rétorqué à ma chaleureuse interlocutrice de "se mettre la photo où je pense", pas correct mais ça soulage. 

 

Ces interdictions de photographier fleurissent un peu partout dans Sarlat et l'on peut se demander parfois si les touristes accompagnés de leurs appareils photo y sont les bienvenus.

 

Revenons tout de même à des considérations moins négatives pour vous laisser en compagnie de photographies où l'architecture, la couleur, l'ombre et la lumière ne sont pas encore commercialisables ni commercialisées.

 

 

 

Pbase MG 0449 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0451 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0454 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0455 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0458 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0456 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0459 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0461 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0462 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0464 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0468 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0470 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0467 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0471 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0474 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0475 DxO

 

 

 

 

Pbase MG 0477 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0476 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0478 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0480 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0479 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0485 DxO

 

 

 

 

Pbase MG 0492 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0496 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0494 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0497 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0493 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0502 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0501 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0498 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0503 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0504 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0508 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0513 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0516 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0515 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0523 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0520 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0525 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0524 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0527 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0528 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0532 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0533 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0537 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0540 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0539 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0541 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 0542 DxO

 

 

 

 

Ingrid 26/10/2013 23:01


J'habite cette région et je ne vais pas souvent à Sarlat l'été....trop de monde


Surprise par cette nouvelle pancarte


Très beau reportage

Michel Carlué 12/11/2013 10:27



En fait Ingrid je suis né en Dordogne et j'y ai vêcu mon enfance, mon adolescence et une partie de ma jeunesse d'adulte. Je l'ai vu devenir (le Périgord) de plus en plus touristique et je dois
m'avouer que j'ai la nostalgie, un peu égoïste, de la beauté et du calme qui se cotoyaient il y a cela de nombreuses années. Quant à la pancarte d'interdiction de photographier, ce n'est pas
d'une dont il s'agit mais d'une multitude. Elles apparaissent un peu partout, y compris dans des musées. Celui d'Orsay, où l'on était libre de photographier à sa guise à condition de ne pas
utiliser de flash et de ne pas gêner au sens visuel les autres visiteurs, n'a pas échappé à cette nouvellle tendance qui m'est insupportable. Il y a différentes raisons à cela et la connotation
hautement mercantile de l'interdiction ne m'échappe pas.  



rolande 13/09/2013 14:49


Bonjour,


oui je suis allée cet été accompagner des amis à Sarlat et j'ai constaté que le nombre de boutiques était ahurissant ..... et qu'il fallait effectivement viser haut pour les photos ..... par
contre votre reportage est très très beau, belle réussite, quant à cette galiériste bonne réponse ... raz le bol de tous ces gens qui ne veulent rien nous laisser photographier .....


bonne continuation, amitiés