Réponses à un questionnaire

par Michel Carlué  -  18 Décembre 2010, 08:48  -  #Insolite

 

 

 

 h-20-1369258-1230556783

 

 

 

Je me sens dans l'obligation de dévoiler un peu de ce que je suis et de faire un bilan personnel, pas toujours très sérieux, ce qui n'étonnera que ceux qui ne me connaissent pas.

 


Merci à Cistu d'Instants Présents pour m'avoir entraîné dans cet exercice périlleux. 

 


 

Le principal trait de mon caractère : tourmenté, contestataire, provocateur, convivial mais farouchement indépendant (mélange complexe).

 

La qualité que j'apprécie chez une femme : la tendresse.  

 

La qualité que j'apprécie chez un homme : la chaleur d'une amitié dénuée d'hypocrisie. 


Mon principal défaut : être perpétuellement dans le doute.

 

Mon occupation préférée : la photographie (entre autres).

 

Mon rêve de bonheur : une société plus équitable. 


Quel serait mon plus grand malheur ? devenir indifférent aux autres.   


Ce que je voudrais être : plus altruiste.


Le pays où je désirerais vivre : celui dans lequel je vis me convient.

 

La couleur que je préfère : la flamboyance des tonalités automnales. 


La fleur que j'aime : le myosotis.  

 

Les oiseaux que je préfère : la mésange charbonnière et le pélican qui est un oiseau très pratique pour ranger les affaires qui trainent dans la maison.

 

Mes auteurs favoris en prose : Steinbeck, Hemingway, Aymé, Moravia, Queneau, Maupassant, Dickens, Desproges et mon épouse pour la qualité de rédaction de ses listes de courses.   

 

Mes poètes préférés : pas trop motivé pour la poésie le garçon ......... à cause de souvenirs mal digérés des poésies ingurgitées, mais pas vraiment appréciées, à l'école primaire. 

 

Mes héros dans la fiction : Harry Potter, Popaye, Monsieur Pignon, Superman et N.S. pour son potentiel comique non encore exploité au cinéma. 

 

Mes héroïnes favorites dans la fiction :  Scarlett O'Hara, Mary Poppins, Christine Boutin et la Mère Denis.  

 

Mes compositeurs préférés : Debussy, Tchaïkovsky, Ravel, Mozart, Brahms, Vivaldi, Schubert, Chopin, Teleman, Grieg, Milhaud, Satie, Count Basie, Duke Ellington, John William, Quincy Jones, et j'en passe .......    

 

Mes peintres favoris : Monet, Van Gogh, Renoir, Cézanne, Le Nain, Le Lorrain, Sisley, Seurat, Toulouse Lautrec et les membres de l'entreprise "Peintures et Décors" qui travaillent fort bien.  

 

Mes héros dans la vie réelle : l'Abbé Pierre et Mère Thérésa, pour respecter la parité. Je rajouterai à ces deux illustres et valeureux personnages mon voisin pour ses talents de jardinier et ma voisine pour sa langue particulièrement mobile et acérée.

 

Mes héroïnes dans l'histoire celles de l'histoire de tous les jours, qui triment quotidiennement entre leur profession et les contraintes de la vie familiale, de vraies héroïnes discrètes et terriblement efficaces, au fil des siècles .....

 

Mes noms favoris : des "gros mots" que l'autocensure m'interdit de décliner ici.

 

Ce que je déteste par-dessus tout : le racisme, l'hypocrisie, la vanité, la suffisance, la violence gratuite (j'aime la payante), la haine et les endives cuites et trop amères. 

 

Caractères historiques que je méprise le plus : les guerres et les génocides au nom des croyances religieuses, des idéologies totalitaires, du racisme et des intérêts économiques de celles que l'on nomme les nations dominantes. 

 

Le fait militaire que j'admire le plus : le désarmement.

 

 La réforme que j'estime le plus : celle, envisageable dans l'idéal mais foncièrement utopique en réalité, de l'état d'esprit des hommes et des femmes politiques.


Le don de la nature que je voudrais avoir : guérir les plaies de l'âme et les misères des corps, juste ça, comme J.C. .....

 

Comment j'aimerais mourir : en mettant moi même le contacteur biologique sur "off", ne pouvant supporter plus longtemps l'insoutenable, quelle que soit la forme qu'il prendra.

 

État présent de mon esprit :  comme d'habitude, c'est à dire assez délirant.


 

Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence : les fautes d'orthographe.


 

Mes devises :

- "remet toujours au lendemain ce que tu pourrais faire le jour même";

- "la pluie du matin n'arrête pas le marcassin";

- "un train vaut mieux que deux tu les rateras";

- Par contre je n'aime pas le dollar, c'est bien une devise aussi, non ?