Morzine au compte-goutte (1)

par Michel Carlué  -  8 Septembre 2010, 16:40  -  #Montagne

 

 

Bonjour à toutes et à tous,


J'ai décidé de vous faire découvrir un peu Morzine, mais tout doucement, une photo après l'autre et jour après jour, de manière à faire durer le plaisir. En fait cette stratégie est celle de quelqu'un qui est en rupture de stock photographique et qui souhaite vous faire patienter, cela reste strictement entre-nous, ne le révélez à personne s'il vous plaît. Je passerais pour un imprévoyant doublé d'un parfait hypocrite et je réfute catégoriquement ces deux qualificatifs. Je ne suis qu'un débile agrémenté d'un menteur invétéré, c'est tout !


En fait l'argument que je m'autorise ouvertement à avancer, c'est qu'il ne faut pas mettre à la disposition des blogueurs un nombre de photos trop conséquent par article. Le risque de surdosage devient alors très élevé et peut déclencher chez le visiteur non immunisé une crise aiguë d'urticaire géant souvent compliquée par un oedème de Quincke. Vous comprenez donc bien le sens de ma décision, elle est parfaitement légitime et responsable.

 

Merci pour votre compréhension.


 

Pbase MG 2112 DxO 

 

Voici une habitation Morzinoise particulièrement soignée. Elle se situe dans le bourg historique de Morzine, au bord de la Dranse et plus précisément dans la rue Bidon.

 

Ne me demandez pas quelle est l'origine de ce nom, je serais dans l'impossibilité de répondre à votre question ou bien alors seulement par une déclaration puérile ou purement imaginative.

 

Je pourrais vous dire, par exemple, que c'était dans cette rue du village que l'on stockait les bidons de lait à l'issue de la traite des vaches ou bien encore qu'un Morzinois habitant là était atteint d'une maladie incurable et riait en permanence, il se "bidonnait" constamment, d'où le nom de la rue.

 

Je pourrais également vous affirmer qu'un autre Morzinois, logeant dans la même rue, avait une forte tendance à l'affabulation et qu'il racontait à qui voulait bien l'entendre que le Yeti vivait à proximité de la pointe de Ressachaux et qu'il avait souvent discuté avec lui à propos des constructions d'Avoriaz que l'homme des neiges ne supportait pas. Les habitants disaient que les propos de leur concitoyen étaient complètement bidons et qu'ils ne pouvaient qu'entraver le développement touristique de la station en effrayant les promoteurs.

 


Découvrez la playlist Errol Garner avec Errol Garner

Roger 14/09/2010 10:57



Je suis en fait bien d'accord avec toi...


Il ne faut pas saturer nos visiteurs avec 3000 photos par article car la plupart n'iront pas au bout.


De même, si on veut montrer des photos belles ou du moins que nous trouvons nous, leur auteur, belles, il faut avoir du stock  et quand on bosse, même si j'ai toujours un boîtier avec moi,
les occasions des faire des photos " partageables " ( Si si, j'invente le terme... ) sont parfois rares... Du coup, je préfère également présenter une photo ou deux à chaque fois et ce, à un
rythme qui dépend de mon courage...


Donc, je serai patient, je découvrirai Morzine petit à petit...


Bonne journée à toi.



Michel Carlué 18/09/2010 14:57



Ton point de vue est parfaitement justifié, je n'y trouve absolument rien à redire. Tu es beaucoup moins libre que je ne le suis. Le travail est énergivore et chronophage, je ne connais plus
cette contrainte.  


Bon week-end Roger et à bientôt



Roger 14/09/2010 10:51



:) aussi...






Michel Carlué 18/09/2010 14:36



ouawwww, suis impressionné !



chris03 08/09/2010 18:21



J'me "bidonne" avec tes commentaires! J'ai un neveu qui tient un pub resto à Avoriaz...et c'est pas du bidon!!!



Michel Carlué 10/09/2010 20:28



Mes textes sont parfois et même assez souvent loufoques, je préfère ça que les plats non relevés. 


A bientôt Chris



still-life 08/09/2010 18:14



:)


 



Michel Carlué 10/09/2010 20:27



J'en déduis que ça te plaît en décryptant ton hiéroglyphe.


Merci pour ce message très détaillé