Morzine au compte-goutte (5)

par Michel Carlué  -  12 Septembre 2010, 06:30  -  #Montagne

 

 

La photographie : un jeu de dupes

 

 

La photographie ne donne qu'une vision tronquée, instantanée et donc erronée de la réalité. Ce n'est qu'une interprétation du réel.

 

A l'identique, notre perception visuelle de l'instant présent en un endroit donné n'est-elle pas aussi erronée que ne l'est une photographie ?

 

Pouvons nous percevoir le réel sans distorsions, ne sommes nous pas dupés par nos gènes, nos émotions, nos insuffisances sensorielles et par notre vécu ? Probablement que oui : deux personnes placées devant la même oeuvre dite d'art seront peut-être émues, transcendées ou bien alors totalement indifférentes voire même carrément réfractaires, mais elles ne le seront probablement jamais pour les mêmes raisons, bien qu'elles soient convaincues du contraire. 

 

Cette photo illustre un peu ces propos. Elle a été prise en plein coeur du vieux bourg de Morzine, dans l'enceinte du vieux cimetière abandonné, juste derrière l'église dont le vieux crépi, caché à la vue des touristes, n'a pas bénéficié d'une réfection. Il suffisait de se tourner, de lever la tête, d'oublier un environnement immédiat pour le moins tristounet et d'échapper ainsi à une réalité. L'autre réalité se situait dans les prés juste au dessus de l'église et dans les hauteurs célestes magnifiquement rehaussées par un cumulus à la densité et à l'envergure spectaculaires. Des moutons paissaient paisiblement et des parapentistes profitaient des ascendances matinales. Nous étions loin de la face cachée peu avenante de l'église de Morzine ainsi que du vieux cimetière parsemé d'herbes folles et ornementé de ferronneries rouillées. 

 

 

Un même lieu au même instant et deux perceptions radicalement différentes de la "réalité" par une même personne.

 


Pbase MG 2128 DxO

 


 

Pbase MG 2126 DxONB

 

 

 

Roger 19/09/2010 18:47



Trop moderne cette ville, ils arrivent directement au cimetière en parapente... Y a pas, les sports de montagne, ça déchire..!






Michel Carlué 25/09/2010 10:59



L'environnement montagnard a bien changé de puis un siècle, depuis ma naissance en fait . 


Merci Roger pour tes messages toujours très drôles.


Amitiés



chris03 12/09/2010 21:24



Belle réflexion...Combien de fois avons nous pris des photos en évitant, des poubelles, des poteaux, des antennes, des voitures mal placées, avons nous attendu le rayon de soleil, ou la fin de la
pluie...



Michel Carlué 13/09/2010 12:07



C'est tout à fait exact que le fait de prendre une photo implique de notre part un choix qui est forcément le reflet de notre personnalité. On peut ainsi aimer les poubelles, être passionné de
voitures mal placées ou bien adorer la pluie et craindre les coups de soleil .... 


Bien amicalement à toi et merci de faire vivre ce blog par tes commentaires très appréciés