Lis blanc

par Michel Carlué  -  22 Mai 2012, 07:31  -  #Nature et photographie

 

 

Encore une approche florale, c'est une obsession chez moi, il ne faut pas m'en vouloir ! Cette série présente une différence fondamentale avec la précédente consacrée elle aussi aux lis. Les fleurs sont en effet d'une couleur blanche nuançée d'un soupçon de vert jaunâtre ou de jaune verdâtre, c'est vous qui voyez !

 

Je suis resté fidèle à mes concepts techniques : pas de lumière artificielle sauf cas exceptionnels, pas de trépied, pas de monopode, une ouverture maximale et par voie de conséquence une profondeur de champ limitée. L'arrière plan très estompé met en valeur la zone de netteté. C'est comme cela que j'apprécie la photographie florale et même végétale, au sens élargi. Je n'aime pas les excès de détails et les compositions complexes qui peuvent devenir confuses.

 

 

 

 

 

Pbase MG 8534 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 8537 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 2766 DxO 

 

 

 

 

Pbase MG 8533 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 8540 DxO

 

 

 

 

Pbase MG 2776 DxO 

 

 

 

 

Pbase MG 8549 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 2774 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 8544 DxO 

 

 

 

Pbase MG 8640 DxO

 

 

 

 

Pbase MG 8550 DxO

 

 

 

 

Pbase MG 8642 DxO

 

 

 

 

Pbase MG 8628 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 8552 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 8630 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 8636 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 8635 DxO

 

 

 

 

 

mouneluna 23/05/2012 19:24


les miens  ne sont pas encore fleuri


bisous

liliane Broussaudier 20/05/2012 20:13


Bonsoir,


Magnifiques les lis blancs . C'est vrai qu'ils ne sont pas blancs purs surtout en début de floraison.


Bien cordialement


liliane


 

Michel Carlué 21/05/2012 09:26



Bonjour Liliane,


J'aime beaucoup la floraison des lis et le groupement par 3 ou multiples de 3 des pièces florales. Leur parfum est parfois un peu entêtant mais ce n'est qu'un inconvénient mineur. Je travaille
sur la seconde série de photos du Jardin. Vous les verrez sur le blog d'ici peu.


Bien cordialement à vous


Michel