Le dolmen de chez Moutaud

par Michel Carlué  -  29 Novembre 2013, 14:06  -  #Vieilles pierres

Saint-Auvent (Haute-Vienne)

 

Les hommes du Néolithique : nos premiers paysans

 

Au Néolithique (entre 4500 et 1800 ans avant J.-C.), après la stabilisation du climat (vers 6000 avant J.-C.), l'agriculture et l'élevage vont façonner le paysage. Aux prédateurs du Paléolithique, qui vivent essentiellement de la chasse, succèdent les Néolithiques, producteurs qui deviennent sédentaires. ce sont nos premiers paysans. Ils construisent des villages, cultivent la terre et pratiquent l'élevage. Ils créent la céramique qui permet notamment de stocker blé et millet...

 

 

 

 

 

Pbase MG 2231 DxO

 

 

 

 

 

Le dolmen :

 

Dans la région, les témoignages d'occupation (dolmens et menhirs) de cette période sont abondants. On dénombre aujourd'hui dans le Limousin 126 dolmens, dont celui de La Côte à Saint-Laurent-sur-Gorre ou celui de La Tamanie à Oradour-sur-Vayres, et bien sûr celui de chez Moutaud. Les dolmens sont des sépultures collectives à inhumation, construites au Néolithique.

A l'origine, ils étaient enfouis dans un tertre en terre ou en pierre appelé tumulus. Lors de la construction, celui-ci permettait notamment de mettre en place la dalle de couverture. Les tumulus ont presque toujours été détruits par l'érosion.

On a retrouvé dans les chambres funéraires des pointes de flèches, poignards en silex, céramiques, perles... mobiliers en matériaux peu altérables. Les os, fragiles, ont été dissous par l'acidité du sol.

 

 

 

 

 

Pbase MG 2232 DxO

 

 

 

 

 

Le dolmen de chez Moutaud

 

On voit aujourd'hui le "squelette" du dolmen. Il manque des éléments comme le tumulus. La chambre sépulcrale, en forme de trapèze, était délimitée par l'ensemble des supports. L'ouverture était obstruée par une pierre facile à déplacer et à replacer selon les besoins. Quatre des blocs qui forment la chambre sont encore en place et font office de supports. Le dolmen est en granite à gros grains dont l'origine est locale. En 1895, un archéologue a trouvé des fragments de poterie de style néolithique et plusieurs silex importés de régions voisines dont une flèche à pédoncule et une extrémité de poignard.

 

A une trentaine de mètres du dolmen, le petit menhir de 1,60 m de haut jouait le rôle d'indicateur du dolmen.

 

 

 

 

 

Pbase MG 2233 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 2235 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 2236 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 2237 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 2239 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 2240 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 2238 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 2242 DxO

 

`

 

 

 

Pbase MG 2243 DxO