Le château de Versailles

par Michel Carlué  -  17 Novembre 2009, 18:04  -  #Vieilles pierres


Une modeste résidence de campagne .......

Cette visite a été pour moi une découverte tardive, un étonnement certain, aussi. 
Si l'on ne tient pas compte du contexte historique le château est grandiose, voire même grandiloquent. Les perspectives dégagées sur le jardin et sur les bassins sont époustouflantes. Mais si on le remet dans son contexte la belle image se brouille. Un château par la volonté et pour la plus grande gloire d'un monarque absolu, pour démontrer quoi et au prix de quelles souffrances humaines ? 

Voici donc des photos, essentiellement réalisées à l'intérieur de ce gigantesque palais. D'autres viendront, dans un  nouvel article, pour donner un aperçu de l'immense parc du château.

Mettez vous dans la peau de qui vous voulez : du roi soleil, de la reine, du dauphin, d'une favorite (choisissez parmi les trois les plus connues), d'un courtisan, du valet de chambre du roi, de Lully dont vous écoutez la musique en ce moment, de Molière, de Racine, de Le Brun, de Rigau, de Mansart, de Le Notre, ..... et suivez moi dans ce dédale au décor somptueux et pompeux.



L'entrée



Ruée vers les vestiges de l'ancien régime



La grille restaurée


La chapelle royale


Le roi soleil et son emblème


La chapelle royale


La chapelle royale


Henri IV


La galerie des rois et des reines


Mobilier de luxe


Toujours aussi beau


Fènelon



Vauban


La chapelle royale


La chapelle royale


Le salon d'Hercule


Le salon d'Hercule


Le salon d'Hercule


Fenêtre sur cour


Le salon d'Hercule


Plafond du salon d'Hercule


Le salon d'Hercule


Sa Majesté déguisée en empereur romain, il aurait pu enlever sa perruque tout de même, il frise même le ridicule avec son kilt !


Décoration toute en sobriété


Encore un extraordinaire plafond


Toujours présent, même sur les boiseries


Salle du "je vous en mets plein la vue", pour les visiteurs d'alors, afin qu'ils en ressortent très complexés en comprenant qu'il vaut mieux ne pas en découdre avec ce puissant monarque.


Même en regardant le plafond, pour faire semblant de ne pas voir sur les murs des tableaux représentant le roi dans des postures guerrières et victorieuses, ils ne pouvaient y échapper.


Chambre d'enfant


Encore lui ? Mais pourquoi donc garde-t-il sa perruque et sa jupe en combattant, pour désorienter l'ennemi et lui  faire croire qu'il est une femme ? Le coup de surprise du travestissement en quelque sorte ....


Ruée vers la galerie des glaces. Que fait le Monsieur à contre-courant ? Il veut évidemment remonter le cours de l'histoire.


Je suis tout de même bluffé par la beauté des lieux.


Quand le roi n'est pas là les courtisans deviennent agités, bruyants et en plus ils se laissent aller jusqu'à porter des bermudas et des casquettes, désolant !


Il y nettement moins de monde sur les côtés, étonnant non ?


Même les abords des fenêtres prennent des aspects majestueux.


Le côté des glaces est calme aussi, il faut dire qu'il faut prendre du recul pour mieux appréhender ce contexte grandiose.


Les glaces de la galerie


Jeu de réflexion : l'ambiance est très sérieuse.


La galerie des Glaces était faîte pour épater la galerie !


Par ici la sortie et regardez où vous mettez les pieds jeune homme !


Lit royal : peu fréquenté en début de nuits ........


Ciel de lit royal
  "Ah si ce lit n'était pas à baldaquin peut-être pourrais-je voir le ciel" disait le roi avec regrets.
Et en plus c'est beaucoup mieux pour s'envoyer en l'air, je rajoute.


Cheminée repérée en cheminant


Derniers coups d'oeil sur la galerie des glaces


Cette magnifique fenêtre laisse apercevoir des perspectives intéressantes, nous allons bientôt aller voir dehors, c'est sûr !


Au revoir la galerie


Confirmation : l'idée qui nous est venue à l'esprit est bonne.  Il y aura plus d'espaces et la densité des courtisans sera moins forte au dehors.


Petit coup d'oeil curieux sur ce qui pourrait nous attendre à l'extérieur.


La chambre de la reine : peu fréquentée par le roi, sauf lorsque s'impose la nécessité de concevoir un héritier.


Ciel de lit de la reine : à contempler lors des longues périodes de solitude.


Oui il s'agissait bien d'une décoration discrète et toute en nuances


Miroir dit moi si je suis plus belle que la Montespan, cette s .....


Que de marbres !


Magnifique plafond


Cette fois c'est décidé, nous sommes en République et nous nous dirigeons, de notre propre volonté, c'est à dire celle du peuple, vers l'extérieur.


Un regard sur le palier


Et la reine, le descendrait-elle aussi bien que moi ?


"Dehors la plèbe" s'égosillait le fantôme du roi qui était en permanence aphone et totalement invisible


thaliesen 18/11/2009 10:38


Voila donc le repaire, sombre des anciens rois. Belle série que voila sur notre patrimoine royal! impressionnant! bonne journée et à bientôt!


Michel Carlué 18/11/2009 11:04


Merci beaucoup pour ton commentaire à propos du repaire sombre et tu aurais pu rajouter sale vue l'hygiène de ceux qui se parfumaient intensément pour masquer leurs mauvaises odeurs corporelles
Bonne journée
Amicalement


alain 17/11/2009 21:56



Comme tu le souligne si bien, le majestueux s’opposait à la misère du peuple. Quoi
qu'il en soit, rendons à César... Heu à Louis ce qui lui appartient et reconnaissons que tout est magnifiquement pensé et réalisé…… Même tes photos d’ailleurs... Bonne soirée à toi et
bravo encore.



Michel Carlué 18/11/2009 08:12


Merci pour ton commentaire, il est vrai que Louis XIV était un roi guerrier, dépensier et qu'il a également révoqué l'Edit de Nantes. Par contre, il faut lui reconnaître un goüt immodéré pour les
arts et plus particulièrement pour l'architecture. Il a beaucoup collaboré avec Mansart et Le Notre qu'il portait en haute estime.
Bien amicalement à toi
Bonne journée


xavier 17/11/2009 21:24


Tu nous fais visiter un chateau grandiose. Merci. Au-delà de l'histoire, c'est l'architecture, l'esthétisme de ce château qui me fascinent !


Michel Carlué 18/11/2009 08:03


Merci Xavier pour ton commentaire très sympathique. C'est vrai que l'histoire est une chose et que l'architecture en est une autre, mais les dissocier totalement est impossible.
Bien cordialement
Michel


b.r. 17/11/2009 19:40


quel faste!... vous faites de chouettes reportages photos Michel.
à bientot de vous lire


Michel Carlué 18/11/2009 08:01


Merci beaucoup pour votre commentaire Barbara,
Je suis vraiment heureux que ce travail de mise en page photographique vous plaise, je vais continuer, mais à un rythme moins soutenu.
Bien amicalement et à bientôt
Michel