La semaine de Jacques Mailhot

par Michel Carlué  -  27 Juin 2010, 13:26  -  #Billet d'humeur

 

Bonjour,


Je vous fait part sans plus tarder de ce que je viens de lire à l'instant dans le Populaire du Centre (Groupe Centre France) de l'édition du dimanche 27 juin 2010, écrit sous la plume de Régis Mailhot. Je suis totalement en accord avec la teneur de ces propos.

 

 

jacques-mailhot,174547


 

" Au-delà de la goujaterie, de la vulgarité et des insultes, on peut se demander si la déroute annoncée du onze tricolore n'est pas l'un des derniers stigmates d'une maladie nationale préoccupante.

 

N'a-t-on pas vu, à deux jours d'intervalle, des centaines de milliers de Français refuser de partir à la retraite à 62 ans pendant qu'une quinzaine de footballeurs trentenaires semblaient vouloir prendre la leur, tant la pénibilité de leur métier était insupportable ?

 

Il est vrai que ces forcenés du ballon gagnent en un mois ce que beaucoup de salariés ne gagneront jamais dans leur vie. Si leurs cotisations vieillesse sont à leur hauteur de leur rémunération, les Bleus pouvaient donc se mettre à la retraite avant le début de leur dernier match. Ce qu'ils ont fait.

 

Quant à la montée en puissance du gouvernement, elle montre, s'il en était besoin, à quel point le pouvoir politique a voulu instrumentaliser ce sport. Écouter notre championne du monde de la grippe porcine nous raconter qu'elle avait fait pleurer les joueurs dans les vestiaires était du meilleur effet comique. En revanche, reprocher aux joueurs d'avoir privé de leur rêve des millions de jeunes Français semble plus inquiétant.

 

Car le rêve est une chose, la réalité en est une autre. Si l'on n'a plus que le football à offrir pour faire rêver la jeunesse, on n'est pas loin de toucher le fond.

 

Alors, pour sauver la France, l'honneur des joueurs étant au plus mal, il nous reste heureusement l'incommensurable Raymond Domenech, la preuve vivante que l'on peut atteindre les sommets en dépit d'une incompétence absolue.

 

Et avec ce constat, comme dirait Roselyne, on peut aussi faire rêver des millions de jeunes."

 

Cet article est à méditer, rester vigilant est un devoir devant l'évolution inquiétante et consternante de notre société. Si ce blog devient engagé et rageur cela ne sera pas de ma faute. Je préfère de loin la vraie culture : scientifique, littéraire, musicale, picturale, photographique, etc ... aux "sciences" dites politiques. Mais là, s'en est vraiment trop, j'entre en résistance et ma plume va devenir une arme, aussi modeste soit-elle.

 

Ce texte complète mon billet précédent : "A Didier Porte".

 

 

Contestation-tous-azimuts article top

 


Cistu 28/06/2010 22:15



Tout à fait d'accord avec vous !!!!  craintes démocratiques ...