La laïcité en question (2)

par Michel Carlué  -  1 Avril 2011, 08:00  -  #Billet d'humeur

 

 

Vous avez dit un débat à propos de la laïcité en France ?

 

 

6a00d83452072969e200e54f26fbee8834-800wi

 

 

Comment peut-on débattre de cela ?  Une évidence ne peut se discuter. Celle ci constitue l'un des fondements de notre société. Sans elle un président de la république française prêterait serment devant la bible lors de son investiture.  Sans elle la religion se mêlerait bien évidemment de ce qui ne la regarde pas. Elle influencerait nos choix politiques, nos préférences sexuelles, la couleur de nos habits, nos habitudes alimentaires. Elle nous imposerait l'idée de ce que nous sommes sur terre, c'est à dire des filles et des fils de dieu. Elle nous expliquerait par la voie officielle que nous ne mourons pas vraiment mais que nous nous retrouverons, le jour de la résurrection, auprès du grand maître .......

 

En clair, la laïcité est le garant, pour les citoyens de ce petit pays qui se nomme la France, de la liberté de penser et de croire comme ils l'entendent.  D'ailleurs, à ce propos, une conviction religieuse n'appartient-elle pas au domaine de notre moi intime et de notre subjectivité ? Aucune religion ne peut prétendre apporter des certitudes. Le doute atteint même ceux qui croient le plus : les religieux eux-mêmes. Seuls les fanatiques décérébrés ne se posent pas de questions. Une personne est-elle revenue des hypothétiques territoires post mortem pour nous expliquer ce qu'il s'y passe ? Les religions ne doivent en aucune façon altérer le concept de laïcité. Chacun est libre de ses croyances à la condition de respecter celles des autres.  

 

La révolution de 1789 a amorcé la mise en place de la séparation de l'église et de l'état. La loi de 1905 a définitivement  consolidé ce concept unique et remarquable. N'en parlons plus, ne l'amendons pas et considérons la laïcité comme une acquisition parmi les plus intelligentes de nos sociétés modernes, dans un registre équivalent à celui du droit de vote, si chèrement acquit par les hommes et beaucoup plus récemment par les femmes.


Alors de grâce, messieurs les politiciens de l'UMP, laissez la laïcité tranquille ! Ne poussez pas les citoyens les uns contre les autres. Ne poursuivez pas trop loin votre route sur les chemins de l'hypocrisie. Ne cherchez pas à reconquérir une dynamique électorale sur le dos d'une extrême droite peu ragoutante. Avez-vous vraiment pris conscience des résultats remarquables de votre grand débat sur l'identité nationale ?

 

Evidemment, si votre objectif est de créer un écran de fumée pour masquer les conséquences dramatiques de la mondialisation capitaliste et de vos mesures ultra-libérales, continuez dans cette voie. L'éducation nationale et la poste, par exemple, vous en remercient et le pouvoir d'achat du citoyen lambda aussi.

 

Quant à vous, politiciens de la gauche ramollie, ne croyez pas l'ombre d'un instant que les citoyens soient prêts à s'illusionner et à s'enthousiasmer pour vous. La candidature putative à la présidence de la république d'un grand bourgeois, avocat d'affaire, économiste et grand manipulateur des finances mondiales n'est pas des plus réjouissantes. En outre le "projet" socialiste, comme l'Arlésienne, ressemble à une montagne de paroles et d'effets d'annonces. Il n'accouchera probablement que d'une souris agrémentée négativement par la récurrence malsaine de nombreux conflits d'égos !

 

 

Ainsi soit-il ! 


 

 

terre-colere-300474

 

 

à suivre éventuellement