Jean Ferrat

par Michel Carlué  -  25 Mars 2010, 18:46  -  #Ombres et lumières


Pbase_MG_1129.jpg

Les photos qui illustrent ce blog ne sont pas de simples copier-coller de documents issus du net. Je ne me serais pas permis de tricher ainsi avec Jean Ferrat. Elles ont été réalisées par mes soins à partir de vieilles partitions musicales que j'avais un peu oubliées dans un tiroir, il faut bien le reconnaÎtre.

Le texte entre guillemets est extrait de la "nouvelle" de 
Là-bas hebdo, reçue par email et datée du 21 mars 2010.
 
"Depuis longtemps (1975) Jean Ferrat s’était dégagé de l’emprise du show biz et de la télé, ce qui ne l’empêchait pas de rester populaire bien au-delà de sa famille politique, sans avoir besoin de s’abaisser au racolage médiatique.
 
Par comparaison, le parcours de Jean Ferrat montre à quel point le système de la culture de masse, condamné à l’insignifiance, empêche le public d’acquérir  les moyens de son émancipation.
 
Qu’ils en soient ou non conscients, la plupart des collaborateurs de ce système sont aussi « engagés » que pouvait l’être Jean Ferrat, mais pas tout à fait du même côté de la barricade. 
 
Jean Ferrat fut de ceux qui s’adressent à ce que chacun a  de meilleur et de plus digne. C’est la raison de cette reconnaissance fraternelle.
 
Rendre hommage à Ferrat c’est  continuer cette lutte là, de ce côté-là.
 
Jusqu’au temps des cerises."


Pbase MG 1135


Je ne rajouterai pas grand chose à ces mots en dehors du fait que beaucoup se sont réclamés de Jean Ferrat lors de sa disparition, ne retenons que les chagrins sincères .....et nous avons été nombreux à avoir ainsi ressenti sa disparition.


Pbase MG 1143


J'ai été jeune musicien et animateur d'un groupe vocal et instrumental. Nous avions choisi de mettre à notre répertoire de nombreuses chansons de Jean Ferrat. A titre personnel, j'appréciais beaucoup la densité et la poésie de ses textes, ainsi que de ceux d'Aragon, bien évidemment. La qualité des mélodies constituait un autre élément essentiel de cette attirance. J'avais alors certainement peu conscience de la profondeur, de la signification et de la sincérité de l'engagement humaniste de Jean Ferrat. Au fil du temps j'ai mieux compris l'importance de ces valeurs essentielles ......


Pbase MG 1145


Jean, le charivari médiatique qui a accompagné ta disparition s'est estompé. Ce retour au calme est devenu propice à la réflexion apaisée. J'ai envie de te dire, même si tu ne peux plus lire ou entendre là ou tu reposes, que les valeurs que tu représentais resteront gravées profondément dans la mémoire de nombreux anciens jeunes et qu'elles éclaireront leurs consciences et leurs démarches de femmes et d'hommes, jusqu'au bout du chemin de chacun d'entre-eux.


Pbase MG 1159 
 

Jean, nous n'oublierons ni ta voix grave et sensuelle, ni ton regard franc et profond, ni ton sourire, ni ta grande silhouette un peu fragile, encore moins ta crinière et tes grandes bacchantes apparues durant ta phase "vieux lion" et surtout pas ton humanité, si précieuse pour garder le cap en ces périodes de turbulences.


Pbase MG 1157


Pbase MG 1166


ferrat2je9


sandra 02/12/2011 19:32


merci pour ce joli blog sur jean...Je pense que jean perdurera à travers ses chansons et c'est ce qui lui plaisait et il souhaitait...Un homme plein de modestie et de talent simple que j'ai eu la
chance de cotoyer lorsque j'étais jeune, maintenant j'ai 60 ans et je pense que c'est une chance de connaître même fugitivement un tel artiste...Je l'avais rencontré étant correspondante d'un
journal etranger pour l'interviewer et sa lumière et simplicité m'ont frappée, ayant assisté à bp de concerts qu'il faisait, il était égal à lui même en parfaite cohésion avec ses pensées,
et son talent...mais ne la ramenait pas, pas du tout star, fraternel et sympa, un côté titi parisien aussi...dans sa façon de parler et sa voix, je pense que des interprètes aussi talentueux que
lui ont tourné une page du destin de la chanson française, je n'oublierai jamais jean, ma rencontre et ses chansons magnifiques...Ayant vécu en amérique du sud, j'adore sa chanson sur pablo
neruda et cuba, quel artiste...jean existe par ses chansons et il est encore plus vivant maintenant,  il ne croyait pas à l'au delà mais de la haut s'il nous entend il sera très heureux de
l'amour de tous ces êtres qui lui envoient tant de témoignagnes...et étonné, de par son humilité et simplicité !!!!!!


 


n

Michel Carlué 12/12/2011 13:12



Un grand grand merci pour ce commentaire qui est plus qu'un commentaire mais plutôt un témoignage, je suis très touché. Jean Ferrat était un grand bonhomme et il le reste dans la mémoire d'un
grand nombre d'entre-nous ....... Ma jeunesse musicale a été très inspirée par ses oeuvres.



perez daniel 05/11/2010 12:35



J'ai eu beaucoup de plaisir à parcourir votre site et MERCI . Inconditionnel de J.Ferrat, Je l'ai trouvé par GOOGLE en étant à la recherche de la partition de "La Matinée" que j'aimerai ajouter à
mon repertoire (il restera à trouver ensuite la personne qui la chantera en duo)...Je lui ai dédié un site ...Encore une fois MERCI



Michel Carlué 18/11/2010 07:32



Nous avons tous les deux une grande affection pour ce grand chanteur qui a disparu comme il a vécu, dans la simplicité et le respect des autres et des valeurs humaines : un exemple à suivre dans
ce monde de folies ultra-libérales ......



still-life 26/03/2010 13:08


tu fais de beaux articles Michel. et de belles photos.
et j'aime bien venir sur ton blog.


Michel Carlué 26/03/2010 14:18


Un grand merci à ma "simple amie virtuelle", comme certains disent ..... 
Des commentaires de ce genre, je veux bien en recevoir tous les jours, je m'abonne.
Bonne fin de semaine Barbara
Bisesss 


Mouneluna 26/03/2010 10:31


je n'aurais pas mieux écrit sur Jean Ferrat. c'est tout ce que je pense, Il est toute notre vie au fil de ses chansons. j'ai eu 67 ans hier et je me suis offert deux coffret de cd de J Ferrat.je
n'avais que des 33 tours.il y a longtemps que je ne m'étais pas offert un si beau cadeau.
je baigne en l'écoutant encore et encore dans une douce euphorie ponctué de coup de geule avec Potepkine, nuit et brouillars, la commune, Frédérico garcia Lorca etc....
ma préférée que j'ai retrouvé avec bonheur, La matinée avec Christine Sèvres.
que du bonheur, Mon coeur déborde
bises
Moune


Michel Carlué 26/03/2010 14:14



Quoi dire de plus, ton commentaire est vraiment très bien et il complète à merveille ce que je viens d'écrire à propos de notre ami Jean Ferrat. Tu mets l'accent sur ses chansons engagées,
révoltées et c'est très bien ainsi.
Les deux CD récemment sortis constituent une compilation remarquable et tu as bien fait de t'offrir ce plaisir à l'occasion de ton anniversaire. Continue à baigner .....  
Je te souhaite un très bon anniversaire et j'espère que la santé de Robert se stabilise.
Bien amicalement 
Michel