Fatsia japonica (Araliaceae)

par Michel Carlué  -  28 Février 2012, 11:23  -  #Nature et photographie

 

 

Voilà l'histoire d'une plante que j'avais trouvée vraiment magnifique au "pays du jardin" ("Jardiland" in English). Je prospectais pour trouver un végétal d'ombre et je demandais un conseil à une vendeuse spécialisée qui se trouvait à proximité. Elle me confirma qu'il s'agissait effectivement d'un végétal peu exigeant en lumière et qu'il ne fallait pas tenir compte  de l'étiquette informative qui sembler indiquer le contraire.

 

Convaincu par ses propos je faisais donc  l'acquisition de ce magnifique Fatsia japonica, de la famille des Araliaceae. Il se retrouva dans une ambiance domestique pour le moins faiblement illuminée. Il résista sans faillir pendant au moins un mois avant de dépérir progressivement en commençant par un jaunissement des feuilles les plus âgées puis peu à peu par une dégradation des feuilles les plus jeunes. Je n'avais pas envisagé de le placer ailleurs que là où je l'avais disposé initialement et c'est ainsi, qu'en désespoir de trouver une solution à son problème vital, je le plaçais en extérieur, dans le jardin, à l'ombre des arbustes et que je l'oubliais ...

 

 

Quelle ne fut pas ma surprise, quelques mois plus tard, lorsque j'oeuvrais pour nettoyer le jardin d'un excédent de feuilles mortes automnal, de retrouver ma plante dont j'avais oublié l'existence, en bon état malgré le fait que quelques unes de ses feuilles aient fait le régal de quelques insectes ou autres limaces et escargots. Je décidais donc de la réintégrer dans la maison, cette fois en pleine lumière, de l'arroser hebdomadairement en incorporant régulièrement de l'engrais. La plante se trouve aujourd'hui dans un état de santé remarquable. Elle a formé une douzaine de feuilles en moins d'un mois ! Nul doute qu'elle passera une autre partie de sa vie à l'extérieur.

 

 

Ces quelques photos ne restituent pas sa morphologie générale, mais elles mettent l'accent sur quelques détails de ses feuilles remarquablement nervurées bien mises en valeur par la lumière solaire.

 

En conclusion il ne faut pas croire que tout est perdu lorsqu'une situation parait désespérée. Il y a bien évidemment des cas où cela est malheureusement une évidence et une réalité non contournables. Mais il se présente d'autres situations où rien n'est joué d'avance à condition toutefois de ne pas totalement perdre la mémoire et de réagir quand il le faut et comme il le faut. Toute analogie avec des circonstances économiques et politiques présentes ainsi qu'avec une échéance électorale prochaine ne serait que pure coincidence.

 

 

 

 

 

Pbase MG 2299 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 2301 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 2306 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 7266 DxO

 

 

 

 

 

Pbase MG 7268 DxO