Saint-Cirq Lapopie au printemps

par Michel Carlué  -  30 Juin 2009, 16:02  -  #Vieilles pierres

La fin du printemps était très proche. J'eus très envie en cette période de faire un retour aux sources de la beauté et de l'authenticité. Quoi de mieux que de se rendre à Saint-Cirq Lapopie quand on est dans un tel état d'esprit ?

Je l'avais visité, contemplé et admiré juste avant Noël 2008, ce si beau village. Mais il était certain que les rues désertes, les échoppes artisanales fermées portaient alors à croire que Saint-Cirq s'était endormi depuis des siècles et que le baiser d'un prince venu de je ne sais où ne pourrait jamais sortir de sa torpeur la belle endormie depuis je ne sais quand.

 Cependant il y eu, pour des nécessités vitales et gourmandes, une halte là où une guirlande de Noël brillait et clignotait timidement en solitaire, signalant ainsi que toute vie n'avait pas déserté l'endroit. Le restaurant se nommait le "Gourmet Quercynois", un feu accueillant crépitait dans une grande cheminée, toutes les braises de vie n'étaient donc pas éteintes en ce village. L'accueil se révéla tout autant chaleureux que le feu, le décor ainsi que la qualité de la restauration furent eux aussi à la hauteur (hummm la salade Quercynoise et le cassoulet du même nom !).

 
La personne en charge de la lourde responsabilité de l'accueil et du service (Adeline) était très sympathique et elle m'expliqua que l'on ne pouvait pas se faire une idée très complète de ce qu'était Saint-Cirq si l'on n'y venait qu'à la morte saison. Selon elle, mai et juin étaient les périodes les plus propices à une balade printanière suffisamment animée, mais pas trop encombrée.
 
Les photos qui suivent sont donc indirectement le fruit de ce conseil judicieux.

Cependant une question encore sans réponse me taraude l'esprit : quel est l'aspect de Saint-Cirq Lapopie en automne ? Cela est une autre affaire qui pourrait trouver son épilogue plus tardivement, fin septembre ou octobre 2009, par exemple.


" Par delà bien d’autres sites - d’Amérique, d’Europe
Saint-Cirq a disposé sur moi du seul enchantement : celui qui fixe à tout jamais.
J’ai cessé de me désirer ailleurs.
Je crois que le secret de sa poésie s ‘apparente à celui de certaines Illuminations de Rimbaud, qu’il est le produit du plus rare équilibre dans la plus parfaite dénivellation des plans.
Ses toits, c’est toi.
L’énumération de ses autres ressources est très loin d’épuiser ce secret."
André Breton  


Le village de Saint-Cirq Lapopie, accroché sur une falaise
surplombant les berges de près de 100 mètres constitue
l’un des sites majeurs de la vallée du Lot. 




Chef-lieu de l’une des quatre vicomtés du Quercy, Saint-Cirq Lapopie fut
partagé au Moyen-Age entre quatre dynasties féodales, les Lapopie, 
les Gourdon, les Cardaillac et les Castelnau.
De ce fait, plusieurs châteaux et maisons fortes constituaient
le fort de Lapopie et dominaient le village.

 

En contrebas du fort, les rues du village, fermées par des portes
fortifiées, ont conservé de nombreuses maisons anciennes dont les façades 
en pierre ou en pans de bois datent pour la plupart du XIIIe au XVIe siècle.
Etroites, elles sont caractérisées par leurs toits de tuiles plates, à fortes 
pentes. Les maisons à pignon sur rue sont séparées par un 
entremi, espace étroit recevant les eaux pluviales et les eaux usées
des latrines et des éviers.