Eymoutiers - Haute-Vienne

par Michel Carlué  -  12 Août 2017, 21:59  -  #Lieux privilégiés, #limousin, #Environnement, #architecture, #L'eau, #Atelier Photographique, #Reflets, #été

 

Un contexte très sympa sous la forme d'un petit voyage ferroviaire tracté à la vapeur par une locomotive bruyante et fumante à souhait, celle qui a tourné dans le film "Mais où est donc passée la 7ème compagnie".

Quatre jeunes photographes en herbe, deux adultes accompagnants, une ambiance populaire très conviviale, des chips, du saucisson, des gâteaux secs, le passage de la voie ferrée dans les gorges de la Vienne, de nombreux tunnels pour faire peur aux enfants et une arrivée joyeuse en gare d'Eymoutiers, notre destination, à l'est du département de la Haute-Vienne

Voici quelques aperçus de cette petite cité. Elle constitue une porte d'entrée du Parc Naturel Régional des Millevaches. La Vienne y est encore très jeune puisqu'elle prend ses sources (3) au sein de ce parc, en Corrèze,  vers Sornac et Bugeat.

 

Nous avons vagabondé dans les rues d'Eymoutiers à la recherche de sujets photographiques. La collégiale et les bords de Vienne ont été l'objet de toutes nos attentions.

 

__

 

Deux mots explicatifs sont nécessaires à propos de la collégiale, de son histoire et de son architecture fort compliquées.

 

 

 

 

Elle a été construite sur l'ancienne église d'un monastère carolingien. Une partie romane subsiste avec son clocher du XI ème. Au XV ème un vaisseau gothique remplace la nef romane détruite par les envahisseurs. 

 

Le clocher se compose de trois étages carrés élevés au-dessus du rez-de-chaussée. Au premier étage se trouve une belle salle couverte d’une coupole. Le deuxième, à arcatures munies d’abat-son, abrite les cloches et le troisième, simple plate-forme, a été ajouté au XV ème , peut-être comme fortification. Le toit est couvert en bardeaux de châtaignier et la question reste posée de savoir si une flèche avait été prévue. Du haut de ses 35 mètres, le clocher domine la ville et continue de faire de sa haute silhouette le symbole de la cité. Après la construction du dernier étage, l’édifice était devenu trop lourd et il fallut le consolider à sa base en doublant le mur, ce qui peut faire penser, à tort, à une fortification. 

 

L’opposition entre la sombre partie romane et la luminosité du chœur gothique est frappante. Cette partie du XV ème siècle est composée d’une nef de 10 mètres de large et de 16 mètres de haut, flanquée de deux collatéraux de 6,70 mètres de large et de 13 de haut. Le vaisseau gothique est décoré de remarquables vitraux du XV ème , classés Monuments Historiques et considérés comme faisant partie des plus beaux du centre de la France.

 

Ce sera tout ! Mince, j'oublie, les Ursulines s’établiront à Eymoutiers en 1629 et assureront l’éducation des jeunes filles pauvres. Leur couvent deviendra le Collège en 1883, succédant à celui fondé par François Richard, pour les garçons, en 1777. Vous le repèrerez aisément sur les clichés. C'est le grand et très beau bâtiment situé à proximité immédiate de la collégiale.

 

_____

 

 

Il ne me parait pas opportun de subdiviser cet article. Il contient donc de nombreux clichés. C'est tant pis pour vous.

 

_____

 

Bien cordialement

 

 

______

 

A bientôt

 

___

 

Michel

 

___

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rozsa 13/08/2017 00:37

Vos superbes photos montrent une fois de plus comme ce pays est beau et qu'ils recèle d'innombrables lieux à découvrir encore, du moins pour moi...

Michel Carlué 13/08/2017 10:09

Merci Rozsa. J'apprécie énormément que vous aimiez les photos et la beauté de ces lieux. Votre commentaire déposé sur le blog me fait vraiment plaisir. Je suis d'accord avec vous sur le fait que l'on peut découvrir tous les jours sans avoir à se déplacer très loin de chez soi dans ce pays aux multiples facettes. Bien amicalement à vous - Michel