Points de vue

par Michel Carlué  -  12 Novembre 2016, 14:03  -  #Informations, #Libres propos, #actualités

 

Deux commentaires dont l'un est la réponse à l'autre. Ils ont été glanés sur Facebook à propos d'un article du Monde Diplomatique intitulé : " Quand le snobisme des progressistes favorise la démagogie des conservateurs". Ils incitent à réflexion.

 

 

 

 

- Je suis enseignant et j'observe depuis quelques années un phénomène de rejet de la chose intellectuelle. Les causes sont multiples et complexes mais je ne peux m'empêcher de penser qu'il est avant tout le fruit d'un monde qui place au centre de ses valeurs l'argent, l'enrichissement et la productivité. Malheureusement, cet appauvrissement est à déplorer y compris chez une partie des intellectuels...

 

 

Ridicule. Qu'est-ce que l'intellectualisme ? Qu'est-ce le populisme ?

Nous ne sommes pas en démocratie mais en oligarchie: seul les riches peuvent prétendre à un poste ministériel important, voir au poste suprême. Qu'est-ce que ces gens savent du quot
idien du peuple ? RIEN. Pour preuve, François Hollande ! Il fallait vraiment être déconnecté de la réalité pour imaginer "inverser la courbe du chômage", il l'a pourtant martelé sans arrêt durant son quinquennat. Seul le peuple SAIT ce qui se passe dans la vie réelle, loin de la propagande des journalistes et des statistiques facilement manipulables.

L'intellectualisme, qu'est-ce, sinon qu'une succession de théories ? En philosophie, en politique, en socio-économie, tant de matières où la théorie distance de loin la réalité. Ces diplômés ont tellement été endoctrinés par leurs études qu'ils sont incapables de voir ce qui leur crève les yeux, seul une poignée d'individus savent que dans ce qu'ils ont étudié rien (ou peu de choses) sont encore vraies.

Les vrais hommes, les hommes de demain, sont ceux qui savent voir le présent et anticiper l'avenir. Dissiper le mensonge pour voir la vérité, c'est ça le combat de notre siècle !

 

___

 

Je vous renvoie vers le lien de l'article du Monde Diplomatique : Snobisme progressiste et démagogie conservatrice