Balades sur le Plateau

par Michel Carlué  -  16 Novembre 2016, 10:06  -  #Nature et photographie, #Vieilles pierres, #limousin, #Environnement, #L'eau, #village

 

Sportive, ludique, à pied ou en VTT, la randonnée se pra­tique tout l'été. Entre les paysages, le patrimoine et les chemins, il y a l'embar­ras du choix sur le Plateau de Millevaches.

 

Texte de Molik Kebour

 

Recherche iconographique personnelle : un grand remerciement aux photographes du plateau sans lesquels cet article aurait été triste et incomplet. S'ils sont opposés au fait que leurs clichés se retrouvent ici je les retire immédiatement (ce serait dommage). Je ne dispose d'aucuns documents photographiques personnels se rapportant à ce remarquable secteur géographique, du boulot en perspective...

 

__

 

 
 
L'une des réponses les plus fréquentes à la question posée aux touristes sur ce qui a bien pu les mener au Plateau de Millevaches en Limou­sin tient en un mot : randonner. Marcher sur les kilomètres de sentiers qui sillonnent ce parc naturel régional, au milieu d'un environnement préservé où les vues sont imprena­bles et les décors à couper le souffle. Florilège des randonnées à tester.
 
 
 
 

 

 
 
1 La plus élevée. Une rando sur le plateau doit forcément passer par le toit du Limousin. Un circuit d'une vingtaine de kilomètres au départ de Meymac permet de traver­ser cet espace de verdure, de forêts ouvertes sur l'ho­rizon. Cette marche entre 645 et 963 mètres d'altitu­de mène au Mont Bessou, sommet depuis lequel s'aperçoivent les monts d'Auvergne et les plateaux corréziens. Il faudra compter environ 4 h 30 à pied ou vélo pour suivre cet itinéraire qui passe en­suite par la tourbière du Longeyroux ou encore les vestiges gallo-romains des Cars, avant de faire étape au viaduc des Farges.
 
 
 

Ruines des Cars

Site Gallo-Romain des Cars - Photographie par Catb Flickr

 

Tourbière du Longeyroux - Photographie par Nicolas Beaufils Flickr

 
 

Jacques Luce

Vue sur les Monts d'Auvergne - Photographie Jacques Luce

 

2 La plus authentique­. Sur ces terres où s'entremêlent aujour­d'hui feuillus et conifères, les landes à bruyères étaient autrefois légion. L'histoire du plateau rési­de encore dans les croix en granit qui perdurent malgré le poids des siè­cles. Au départ de Peyrelevade, le circuit des croix, long de 19 km, serpente au milieu de ces paysages figés, en contournant le Puy de la Jarousse (810 m) jusqu'au lac de Servière avant de redescendre vers Couffy et remonter en di­rection de Chamboux et Vinzannet. Le chemin suit la Vienne et le Puy Ferron (779 m), avant de boucler la boucle.

 

Lac de Servières

Lac de Servière - Photographie Jacques Luce

 

3 La plus familiale. Il est parfois difficile de con­vaincre les plus petits de l'intérêt des paysages et, par conséquent, du plaisir d'une randonnée nature. Pour éviter que la balade familiale ne tourne au fiasco, des fiches et iti­néraires Randoland donnent aux enfants le pou­voir de guider tout le groupe. Un circuit itinérant permet de découvrir trois villages du plateau. La promenade commence par la maison de l'arbre à Chamberet, puis s'oriente vers les fouilles archéolo­giques de Soudaines avant de terminer par la fontai­ne du quartier ancien de Treignac-sur-Vézère.

 

Treignac OT

Treignac - Photographie de l'Office du Tourisme de Treignac


4 La plus gargantues­que. Plus grand réseau labellisé FFCT de Fran­ce avec 1.000 kilomètres de circuits balisés, le Pla­teau de Millevaches se vi­site aussi en deux roues. Pour que la balade soit la plus complète possible, l'itinéraire de « La petite montagne limousine » est composé de onze étapes pour un total de 120 km au départ de Chamberet. Pour prendre les chemins vers le lac de Vassivière en roulant sur la Corrèze, la Haute-Vienne et la Creuse, des vélos de route peuvent être loués à la demi-jour­née ou à la journée à la station Sports nature Vézère Monédières, à Treignac.

 

Lac de Vassivière - O.T. Creuse

Lac de Vassivière - Photographie Tourisme Creuse

 

5 La plus musicale. Avec Le son des confins, sa troisième marche so­nore, l'artiste creusois Pierre Redon s'appuie sur la thématique de l'eau et suit la Vienne, de sa sour­ce au plateau de Milleva­ches jusqu'à la Loire et l'océan Atlantique. Ce voyage initiatique débute par une cérémonie de hutte de sudation à Millevaches. Une fois l'applica­tion téléchargée, les écouteurs branchés et les yeux sur le circuit de quatre ki­lomètres, la randonnée de 2 heures peut commencer, avec pour départ le croise­ment des D36 et D21 à Saint-Setiers.

 

Sources de la Vienne

Source de la Vienne - Photographie  Voyageenphotos.com

 

6 Le plus grand cru. L'histoire des mar­chands de vins de Meymac-près-Bordeaux aux XIXe et XXes siècles fait la fierté du pays meymacois. Du négoce imaginé par Jean Gaye-Bordas aux illustres familles corréziennes parties s'installer dans le Bordelais, tout se conte au fil d'une randon­née ludique. Modernité oblige, elle se suit sur smartphone avec l'appli­cation Guidigo. « Aux sources de Meymac-près-Bordeaux » s'articule en huit étapes de Meymac à Maussac en passant par Combressol et Davignac.

 

Meymac

Meymac - Photographie Université de Limoges

 

7 La plus rafraîchissante. Oui, même sur le plateau, il arrive qu'il fasse très chaud. Alors, pour se désaltérer, une randonnée d'un niveau assez simple et d'une du­rée d'une heure et demie au plus près des cascades d'Augerolles paraît idéale. Avec un départ à Saint-Pardoux-Morterolles au sud de la Creuse, cette promenade est balisée (en jaune) et ponctuée de panneaux explicatifs. ■

 

Cascades d'Augerolles

Cascades d'Augerolles - Photographie Tourisme-Creuse

 

_____

 

Où se renseigner avant de partir

 

 

Quel circuit emprunter ? Quel itinéraire choisir ? Vers qui demander conseil ?Voi­ci quelques interlocuteurs calés sur les randonnées du plateau de Millevaches.

 

Le parc naturel régional Millevaches en Limousin.

Ins­tallé dans la Maison du parc à Millevaches depuis plus d'un an, le PNR et son personnel connaissent la plupart des sentiers du territoire qui s'étend du nord de la Corrèze à la Creuse et la Haute-Vienne. Le contacter : 7, route d'Aubusson à Milîevaches. Tél. : 05.55.96.97.00.

 

Les offices de tourisme.

Que ce soit celui de Meymac (05.55.95.18.43), Bourganeuf/Royère-de-Vassivière (05.55,64.12.20), Vézère-Monédières à Treignac (05.55.98.15.04) ou encore des portes de Vassivière, sur Eymoutiers (05.55.6927.81), ils distri­bueront leurs conseils et des cartes sur les itinérai­res à suivre. 

Le site de Corrèze rando. L'agence de développe­ment et de réservation touristique du départe­ment recense quelque 212 circuits de randonnée sur son site Internet correze-rando.com. Consultable sur tous les supports, il permet de télécharger l'itinéraire et même de signa­ler les problèmes rencon­trés sur le parcours. 

 

_____

 

Les conseils avant la randonnée

 

Partir à l'aventure sur les chemins du Pla­teau de Milîevaches peut parfois être ris­qué. Surtout si l'on marche seul, en pleine chaleur, sans itinéraire. D'autant que cette zone n'est pas la mieux desservie en ré­seau téléphonique.

 

La préparation. Mieux vaut éviter de par­tir la fleur au fusil sans prendre du temps pour définir les contours de la rando. Il est préférable de prendre connaissance de son itinéraire avant le jour du départ et Femmener pour la rando. Soit sur une carte papier, soit sur son smartphone.

Connaître son niveau et son corps. Si on n'a pas marché depuis des mois - voire des années -, on évitera de se lancer dans une. marche de plusieurs heures au niveau de difficulté élevé. Pour cela, il est important de regarder le dénivelé et l'al­titude avant de partir. Même chose à vélo.

 

Bien s'équiper. Cela semble évident mais,les chaussures sont l'outil indispensable du randonneur. Mieux vaut qu'elles soient solides et de bonne qualité. Le chapeau est aussi le bienvenu, surtout lorsque le soleil chauffe. Même chose pour les lunettes de soleil. Pour les vête­ments, une tenue de rechange est à pré­voir. II ne faut pas pour autant se passer d'un coup d'œil à la météo. Si un orage s'annonce, on reporte l'escapade. Dans le sac à dos, en plus du téléphone, on n'oublie pas le kit pharmacie.

 

Prévenir. Avant de partir seul (et même en groupe), il ne faut pas manquer de te­nir une personne informée du projet de randonnée et du lieu de cette dernière,

 

Boire, La bouteille d'eau est indispensa­ble, surtout en période de forte chaleur. Mais aussi lorsque les températures semblent relativement fraîches.

 

_____