La bambouseraie en Cévennes

par Michel Carlué  -  1 Novembre 2015, 17:42  -  #Jardin, #Nature et photographie

La bambouseraie en Cévennes (connue aussi sous le nom Bambouseraie d'Anduze) est un jardin exotique situé à Générargues dans le Gard.

Unique en Europe par ses dimensions, la bambouseraie en Cévennes se situe dans un domaine d'une superficie de 34 hectares (le parc, seule partie ouverte au public, couvre à lui seul 15 hectares) à 11 km au sud-ouest d’Alès et à 2 km au nord d’Anduze. Elle contient des bambous plantés à partir de 1856 par Eugène Mazel.

 

Les bambous prospèrent dans ce site qui bénéficie d'un climat local très favorable à leur culture. Ils forment d'ailleurs une véritable jungle. C'est ainsi que ce parc a été le lieu de tournage de plusieurs films dont Le Salaire de la peur, d'après le roman de Georges Arnaud.

Ce jardin accueille, depuis quelques années, des installations d'artistes, plus ou moins pérennes ou éphémères.

 

La Bambouseraie de Prafrance fut créée en 1856 par Eugène Mazel, un cévenol passionné de botanique. Jeune orphelin, il est confié à son oncle maternel, un riche armateur marseillais. À la mort de celui-ci, il hérite d'une fortune qu'il met au service de sa passion pour l'horticulture et les sciences naturelles. En 1855, il débute l'aménagement du domaine de Prafrance à Générargues et construit les canaux d'irrigation essentiels à la croissance des végétaux. En 1856, il réalise ses premières plantations de bambous Phyllostachys Mitis, Phyllostachys viridiglaucescens et Phyllostachys edulis, et essaie d'acclimater des espèces exotiques en provenance du Japon, d'Amérique du Nord et de la région himalayenne.

En 1890, Mazel subit des revers de fortune entraînant sa faillite. Ses biens sont hypothéqués et, séparé de son œuvre, il meurt à Marseille. En 1902, Gaston Nègre achète la Bambouseraie et poursuit l'œuvre de Mazel. En 1945, son fils Maurice Nègre, ingénieur agronome, prend la relève de son père et avant-gardiste, ouvre le parc au public moyennant un droit d'entrée. Le parc fut très gravement endommagé par les inondations du Gardon, en 1958. À la mort de Maurice Nègre, en 1960, c’est sa femme, Madame Janine Nègre, qui continua l'œuvre de son mari. En 1977, sa fille Muriel et son mari (ingénieur agronome) prirent en main la gestion du domaine et le développement du parc.

Depuis 2004, c’est Muriel Nègre qui préside à la destinée de la bambouseraie. En 2005, cette dernière devient Jardin remarquable et en 2008 elle est inscrite sur la liste supplémentaire des monuments historiques.

 

Texte librement adapté du document de Wikipedia

___

 

Vous trouverez dans cet article un assez grand nombre de clichés représentant différents aspects de ce remarquable et vaste espace dédié aux végétaux. Les serres d'Eugène Mazel ne sont pas oubliées, pas plus que la forêt de bambous géants, le jardin d'inspiration japonaise, le vallon du Dragon (remarquable création de 15 000 m2 datant de l'année 2000 et reposant sur les principes du Feng Shui), le jardin floral et le jardin des Bassins d'Eugène.

 

En 2005, la bambouseraie acquiert le statut de Jardin remarquable et elle est inscrite en 2008 sur la liste supplémentaire des monuments historiques.

 

___

 

La Bambouseraie en chiffres


- Surface : la superficie du parc est de 12 hectares.
- 4ème arboretum de France : le parc possède environ 200 variétés de bambous et de nombreux arbres spectaculaires (La Bambouseraie est classée Conservatoire européen pour sa collection de Phyllostachys - bambous) par le CCVS (Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées).
- Jardin de France (avec Villandry) le plus visité : 360 000 visiteurs par an, dont 20% d'étrangers.
- 1er site naturel visité dans le Gard.

 

___

 

Vous pouvez utiliser - si vous le souhaitez - le système de visualisation très pratique disponible sur cette nouvelle version d'Overblog. Cliquez sur la première photographie pour la voir isolée et en grand. Faire ensuite défiler les autres à l'aide des flèches de déplacement disponibles sur votre clavier. 

 

Un commentaire, aussi court soit-il, me ferait vraiment plaisir. La zone de dépot est située en bas de l'article, juste après les photos. Déposez, déposez, ça vous allègera ! N'hésitez pas à formuler vos avis et vos critiques.

 

 

La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes
La bambouseraie en Cévennes

Jérôme 19/11/2015 21:57

j'ai totalement replongé dans mes lointains souvenirs. Merci

Michel Carlué 17/12/2015 17:29

C'est un sacré compliment que vous me faites Jérôme, si je vous replonge dans de lointains souvenirs. Comme vous avez pu le constater la "bambouseraie en Cévennes" est toujours magnifique. Vos souvenirs n'ont donc pas à subir l'érosion due à l'avancée inexorable du temps. Merci beaucoup pour votre passage et pour votre commentaire - Bonnes fêtes de fin d'année - Michel