La montagne ardéchoise - 1

par Michel Carlué  -  26 Septembre 2015, 22:09  -  #Nature et photographie

Prenez le centre du département de l'Ardèche, orientez-vous vers l'ouest et la voici !

Découvrez ses impressionnants panoramas à perte de vue, l'alternance de ses paysages entre forêts et prairies, sucs et volcans, lacs et rivières, percevez les sensations d'un climat de montagne …

 

Situation géographique :

Limitrophe au département de la Haute-Loire, aux pieds du Massif Central, la Montagne Ardéchoise se situe à l'ouest du département de l'Ardèche, à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest d'Aubenas.

D'ailleurs, lorsque l'on circule sur les routes de la Montagne Ardéchoise, on ne parle plus en kilomètres, mais en temps de trajet ! A vol d'oiseau, tout est proche… Par les routes de montagne, le relief a empêché toute ligne droite…
Et c'est ici que le plus long fleuve de France, la Loire (1012 km), prend sa source, à 1400 mètres d'altitude environ, au pied du Mont Gerbier de Jonc qui, lui, culmine à 1551 mètres, et marque la ligne de partage des eaux entre Atlantique et Méditerranée.

 

Description :

 

Nous sommes loin des grandes agglomérations, tant par la distance que par l'ambiance. Il y règne en effet une atmosphère paisible, où de petits villages apparaissent au fil des routes sinueuses, entrecoupés de magnifiques paysages montagneux, où la faune et la flore changent de parure à chaque saison.

De prime abord hostile puisque isolée, la Montagne Ardéchoise revêt une tout autre allure. La cohabitation humaine et naturelle a donné naissance à un style de vie authentique, un mode de fonctionnement un peu à part, une culture et des traditions préservées.

Quasiment inhabitée jusqu'au Moyen-âge, la Montagne Ardéchoise est progressivement devenue une terre d'accueil et de refuge pour devenir une véritable entité ardéchoise.
Principalement rurale, l'activité de la population du Plateau Ardéchois s'est également orientée depuis de nombreuses années vers le tourisme, que ce soit pour l'hébergement ou les activités de loisirs, tant les visiteurs sont nombreux à venir découvrir toutes les facettes de ce petit monde à part.

 

Balades et découvertes :


L'été, le chaud climat du sud est atténué par l'altitude. Pas de chaleur écrasante, mais une température douce et agréable, accompagnée par l'agréable odeur de foin pendant sa période de récolte.

De nombreux monts et sucs font également la réputation du Plateau Ardéchois. Son point culminant, le Mont Mézenc et ses quelques 1754 mètres d'altitude, dessinant la limite entre Ardèche et Haute-Loire, offre un magnifique panorama lorsque l'on parvient à son sommet. 

Le Mont Gerbier de Jonc est moins haut en altitude (1551 m), mais d'autant plus visité du fait de la Loire qui y prend sa source. 

 

Les photographies :

 

Nous sommes partis de Labastide de Virac au matin, le temps y était beau et sec comme il l'est là plupart du temps en été dans cette zone géographique très proche du Gard. Nous n'avons pas eu le réflexe montagnard d'emporter polaires, vestes imperméables avec capuches et grosses chaussures de randonnée. Mal nous en a pris car, une fois arrivé sur les hauteurs après avoir dépassé Antraigues et atteint Mézilhac tout s'est dégradé. Les nuages sont devenus abondants et menaçants. Ils sont passés ensuite de la menace aux actes et des trombes d'eau se sont abattues sur nous. Nous aurions dû avoir à l'esprit que les précipations peuvent survenir rapidement et abondamment dans les Cévennes. Un solution de repli se présenta sous la forme d'un petit restaurant sympa, le temps de sortir de la voiture et d'atteindre la salle et nous étions sauvés certes mais déjà trempés.

Heureusement pour nous cet épisode violemment pluvieux s'est calmé dans l'après-midi. Nous avons pu nous balader en voiture, faute de vêtements assez chauds pour nous aventurer à pied. C'est toujours à proximité de la voiture et en m'éloignant un peu de son habitacle protecteur que j'ai pu prendre quelques photos un peu grisailleuses. Le rendu de ces clichés semblait compromis, j'étais cependant trop pessimiste. Je ne les trouve finalement pas si tristes et je remercie chaleureusement les épilobes et les chaumes pour leurs couleurs. 

 

 

Vous pouvez utiliser - si vous le souhaitez - le système de visualisation très pratique disponible sur cette nouvelle version d'Overblog. Cliquez sur la première photographie pour la voir isolée et en grand. Faire ensuite défiler les autres à l'aide des flèches de déplacement disponibles sur votre clavier. 

 

Un commentaire, aussi court soit-il, me ferait vraiment plaisir. La zone de dépot est située en bas de l'article, juste après les photos. Déposez, déposez, ça vous allègera ! N'hésitez pas à formuler vos avis et vos critiques.

La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1
La montagne ardéchoise - 1

 - 1

Onvqf 20/10/2015 19:57

Bonsoir,
C'est en vraiment très Beau, en toute objectivité,
Couleurs, formes, montagnes, fleurs,... , beaucoup d'éléments que dame nature dans sa bonté nous à transmit, pour notre plus grand bonheur,
Merci pour ce partage,
Une belle soirée,
David,

Michel Carlué 21/10/2015 09:09

La prochaine série consacrée à cet environnement aux confins de l'Ardèche et de la Haute-Loire sera plus ensoleillée - Merci pour votre passage et pour ce message - Cordialement - Michel

Nell 27/09/2015 20:26

Bonsoir Michel, Quelle beauté ce paysage. On a l'impression de toucher le bout du monde. Merci pour la pureté de ce paysage.

Michel Carlué 29/09/2015 11:06

Merci Nell pour ton passage et ton commentaire. Je ne connaissais pas ce type de paysages, il est exact que l'on y ressent une forte sensation: celle d'une grande liberté visuelle, d'une zone très peu habitée, montagneuse mais toute en douceur. L'on y respire mieux et l'on s'y sent bien, mais quand il pleut, c'est effrayant !!! Bonne journée à toi