L'Ardèche - Largentière

par Michel Carlué  -  11 Septembre 2015, 15:37  -  #Vieilles pierres

La cité doit son nom actuel à des mines de plomb argentifère qui furent au centre de conflits incessants entre les comtes de Toulouse et les évêques de Viviers qui les exploitèrent du xe siècle au xve siècle.

Ancienne propriété des évêques de Viviers, barons de Largentière, elle garde de ce passé un patrimoine architectural remarquable : la cité médiévale, le château (xiie-xve siècle), l'église gothique Notre-Dame-des-Pommiers du xiiid siècle.

En 1852 les châtaigneraies occupent 40% du territoire du canton de Largentière (27% sur l'ensemble des Cévennes). Cet arbre est peut-être la raison pour laquelle les vallées hautes des Cévennes, où il pousse plus en abondance, se sont peuplées plus vite que les vallées basses aux XVIIe - XVIIIe siècles.

Largentière fut une petite ville industrielle au xxe siècle avec l'exploitation de plomb argentifère par la société Peñarroya qui se prolongea, avec des difficultés, jusqu'en 1982. Aujourd'hui elle est surtout (en dehors de la saison estivale, très touristique) un centre administratif (administrations départementales et préfectorales) grâce à sa fonction de sous-préfecture de l'Ardèche et éducatif (Lycée hôtelier de Largentière, Collège public de La Ségalière, Collège privé Le Portalet Notre-Dame).

Dans le contexte de la fin de la guerre d’Algérie, en 1962, de nombreux harkis et leur famille, originaires de la région de Nemours (en Algérie), sont rapatriés par la demi-brigade de fusiliers marins, qui aidera à leur installation sur le territoire de la commune. C'est ainsi que sera créée la cité de « Neuilly-Nemours », ainsi qu'un hameau de forestage.

 

D'après Wikipedia

 

Cette ville est très photogénique, son patrimoine historique et architectural est important. J'ai particulièrement apprécié la Porte des Récollets, l'imposant château (XII - XVème) et la magnifique église gothique Notre-Dame des-Pommiers (XIIIème siècle). Une vue somptueuse se dégage sur la ville lorsque l'on monte en direction de Chassiers

 

N'oubliez pas d'utiliser le système de visualisation très pratique disponible sur cette nouvelle version d'Overblog. Cliquez sur la première photographie pour la voir isolée et en grand. Faire ensuite défiler les autres à l'aide des flèches de déplacement disponibles sur votre clavier. Merci !

L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière
L'Ardèche - Largentière

 

Y.A. 12/09/2015 16:46

Bonjour Mr Carlué,
Je vous avais fait part de ce que je pensais - en bien - de vos photos du Bois de Païolive, en Ardèche. Force est de constate que celles des villages sont largement à leur hauteur. Si je comprends bien votre approche vous êtes un photographe marcheur qui déclenche quelles que soient les conditions climatiques, la lumière, sans attendre ou tout du moins sans trop attendre que l'ambiance devienne optimale. Pensez-vous à exposer vos photos ou bien à les faire connaître en dehors du web ? Je vais découvrir la suite de vos études sur l'Ardèche et éventuellement sur d'autres sujets photographiques avec un grand intérêt. Bien cordialement à vous - Y.A.

Michel Carlué 14/09/2015 17:34

Bonjour Mme ou Mr Y.A.:-)
Ne sachant pas qui vous êtes j'en suis réduit aux spéculations et à ce type d'introduction un peu bizarre. Mes photos de village vous plaisent autant que celles de la forêt, tant mieux. J'ai toujours eu un goût très prononcé pour les vieilles pierres et cela ne va pas en s'atténuant avec l'âge : normal. :-) Vous me posez une question sur ma manière de pratiquer, il est parfaitement exact que je photographie en marchant, façon billebaude diraient certains. Je n'attends pas le moment le plus opportun car il faut bien avancer, au sens propre. Je suis plus spécialement attentif aux cadrages, j'ai suffisamment de travail en post-production pour éviter d'en rajouter. Je ne pense pas raisonnablement exposer mes photos. Je suis plutôt une personne de l'ombre, peu encline à s'exposer elle même et à prendre le risque de se faire matraquer. Je me fais plaisir et c'est l'essentiel. J'apprécierais tout de même un peu plus de commentaires sur le blog ou de messages sur FB ou Google+, c'est certain. Un point important : le temps que je passe aux différents réglages sur mes fichiers bruts, devant l'ordinateur. Je contrôle et peaufine l'exposition, le contraste, le microcontraste, la vibrance, le bruit lorsque c'est nécessaire, la balance des blancs et il ne me faut pas moins de trois ou quatre logiciels pour arriver à mes fins. C'est le plus gros boulot mais il est selon moi indispensable pour donner à ces photos une "marque" de fabrique. Voilà chère Madame ou Monsieur X ou Y.A., j'espère que ces réponses vous suffiront. N'hésitez pas à me confier vos points de vue critiques sur mes productions. Je vous en suisi reconnaissant par avance. J'espère un jour savoir qui vous êtes (un professionnel mais lequel ?). Merci pour vos passages et bonne semaine à vous - Michel

Nell 11/09/2015 19:53

Bonsoir,
Il me semble que nos goûts sont identiques: les vieilles pierres,les vieilles portes. Très joli village comme beaucoup d'autres dans l'Ardèche. Beau partage.

Michel Carlué 12/09/2015 12:14

Bonjour Nell,
Effectivement nous partageons un goût immodéré pour les pierres patinées par le temps et des entrées d'habitations qui le sont aussi. J'ai passé mon enfance, mon adolescence et une partie de ma jeunesse en Périgord et cela explique certainement bien les choses ! Les vieilles rues de Périgueux, celles de Sarlat, les montées en calades dans Beynac, le village belvédère de Domme, les maisons sous falaise de la Roque-Gageac, etc, etc ... Bonne journée à vous et un grand merci pour votre passage et votre commentaire sur Regards - Michel